billet

Le livre de la semaine

Gouverner la ville numérique, A. Courmont, P. Le Galès, PUF, 112 pages, 9,5 €

Qu’est-ce que le numérique fait à la gouvernance des villes? Les services proposés par les plateformes (Airbnb, Waze, Tripadvisor,…) changent les pratiques urbaines et impactent l’espace urbain en dehors de toute régulation politique. À l’inverse, les "smart" et "safe city" supposent des choix politiques incluant des firmes privées (IBM, Cisco,…) comme acteur de gouvernance.

En accumulant les données, les acteurs privés posent la question du pouvoir de l’autorité publique: "comment le big data va-t-il transformer les manières de combiner les principes d’action publique avec l’économie de marché?" Sans parler du rôle opaque des "data brookers" (qui revendent les données on ne sait trop à qui), "la mise en données de la ville n’est pas sans risque et sans limite. Le déploiement des technologies se heurte à une contradiction intrinsèque entre le formalisme numérique et l’informalité qui caractérise l’urbanité."

Tournant le dos aux débats plus théoriques sur l’intérêt ou les dérives de ces nouvelles technologies, les auteurs cherchent à cerner le rôle urbain du big data en s’appuyant sur des enquêtes documentées et pluridisciplinaires portant, par exemple, sur les tentatives de régulation politique d’Airbnb ou les raisons du succès commercial des plateformes de "police prédictive" en dépit de leur efficacité douteuse… "La régulation de la ville se déplace d’une logique de choix collectifs orientant les usages de le la ville à une optimisation utilitariste" des usagers. "Big brother is watching you", mais les citoyens s’organisent. Les autorités publiques sauront-elles gouverner la ville numérique?"

E.B.

Lire également

Echo Connect