billet

Le livre de la semaine

Dictionnaire enjoué des cultures africaines Alain Mabanckou et Abdourahman A. Waberi, Fayard, 344 pages, 20€.

L’Afrique cette méconnue… Voici un ouvrage joyeusement initiatique. Loin des clichés, cet abécédaire ludique et riche en informations esquisse de l’Afrique un portrait étonnant. De Nelson Mandela à Obama (dont l’élection suscita d’indescriptibles "scènes de liesse dans les métropoles africaines") en passant par Aimé Césaire, les auteurs évoquent aussi bien le colonialisme, les réfugiés climatiques et le djihadisme que le bouillonnement artistique et culturel: bande dessinée, afrofuturisme (courant artistique, musical et littéraire apparu dans les années 1990), rumba congolaise, café, baobab et gastronomie; et cette "Femme noire", poème de Senghor ("Femme nue, femme noire/vêtue de ta couleur qui est vie, de ta forme qui est beauté…"). Une galerie bigarrée de créatrices et créateurs de tous domaines. En dépit des ombres et tragédies du continent, les auteurs se veulent optimistes, convaincus que, du fait de sa vitalité culturelle et de son évolution politique, géopolitique et économique, la connaissance de ce continent devient "impérieuse".

Coloré, visuel, dansant, ce dictionnaire qui ne vise pas à l’exhaustivité donne à voir et à sentir "le pouls d’un très grand continent en passe d’imposer une griffe, un style, une manière d’être au monde. L’Afrique est dans le monde et le monde est dans l’Afrique. Pari tenu pour cet ouvrage dont le style enjoué fonctionne "comme une caméra électrisée par l’énergie magnétique de tout notre continent".

Alain Mabanckou est romancier et enseigne au Collège de France et à Los Angeles; A. A. Waberi est, lui, romancier, poète, essayiste et enseigne à l’université George Washington.

Lire également

Echo Connect

Messages sponsorisés

n