billet

Le livre de la semaine

Le léopard de Kubilai Khan. Une histoire mondiale de la Chine, Timothy Brook, Payot, 544 p., 26 €

Nous sommes à la fois surpris et méfiants de la prétention de la Chine à se poser en acteur économique et géopolitique majeur. Mais c’est mal connaître l’histoire de l’Empire du Milieu. En changeant de point de vue – mondial, en l’occurrence – l’auteur nous raconte, avec une érudition encyclopédique, une tout autre histoire, appréhendée "comme la manière dont chaque nation a été façonnée par des forces qui la dépassaient au point qu’il n’existe pour ainsi dire pas de lieu qui ne soit déjà le monde".

Du 13e au 20e siècle, Brook suit les pérégrinations parfois rocambolesques de treize personnages, chinois ou non, connus ou non. Un autre regard sur la mondialisation qui montre l’importance de la Chine pour le monde et de se présence multiséculaire – des Pays-Bas à l’Afrique du Sud. Une histoire diplomatique, culturelle, commerciale. Un monde que la Chine ne fait que réintégrer et où elle se projette, par les nouvelles routes de la soie notamment. Une "néohégémonie" qui fait l’objet de réflexions finales, sans que l’auteur ne s’improvise en futurologue: qui peut savoir quel aspect aura la carte mondiale dans un siècle?

De manière vivante, l’auteur partage sa passion et son savoir avec le plus grand nombre et réussit son pari: "réduire la distance que Chinois et non-Chinois mettent entre eux", cherchant "les ponts plutôt que les brèches", à l’heure où l’Occident se méfie de ce nouveau colosse, convaincu que "la Chine est un bon endroit à partir duquel repenser le monde". Un livre somme pour voyager au-delà des clichés. Timothy Brook, éminent sinologue, enseigne à l’université de Colombie-Britannique.

Lire également

Messages sponsorisés