carte blanche

Les formations informatiques sont chaque jour plus importantes

Technology Presales Director chez Oracle Benelux

Ingénieur logiciel, analyste de données, développeur web... La liste des offres d’emploi en lien avec l’informatique est vraiment infinie. Selon l’édition 2016 du Baromètre de la société de l’information du SPF Économie, pas moins de 46 % des entreprises Belges éprouvent des difficultés à pourvoir ces postes. C’est bien plus que les années précédentes, alors même que le nombre d’offres d’emploi non satisfaites stagne dans l’Union européenne (38 %). Cette situation est fort préoccupante, car s’il est impossible de recruter une personne ayant les compétences numériques requises, de nombreux projets deviennent irréalisables, ce qui peut avoir des conséquences néfastes sur l’emploi.

Une campagne dans l’enseignement primaire et secondaire

Notre pays est donc à la traîne. C’est pourquoi Hilde Crevits, la ministre flamande de l’Enseignement, a lancé l’année passée une nouvelle campagne visant à encourager les enfants du primaire et du secondaire à s’initier à la programmation. Toute l’année durant, les écoles ont été invitées à s’intéresser à ce secteur porteur. Celles qui avaient peu ou pas d’expérience en la matière ont reçu un kit de démarrage contenant du matériel didactique, des plans de cours, des logiciels et des informations accessibles pour apprendre à programmer.

On ne peut qu’applaudir une campagne de ce type, car en enseignant aux enfants un langage de programmation, on encourage aussi la résolution de problèmes. Il s’agit de compétences très utiles dans le monde du travail, y compris pour des emplois qui n’existent pas encore aujourd’hui. Voilà pourquoi je suis si partisan d’initiatives bénévoles telles que celle de CoderDojo Belgium. Il s’agit d’une ASBL qui organise des conférences gratuites pour les jeunes de 7 à 18 ans, où ils peuvent apprendre à programmer en groupe.

Choisir l’informatique, c’est choisir la sécurité de l’emploi

Dès le plus jeune âge, il faut sensibiliser chacun à l’importance de l’informatique. La numérisation n’a plus de limites aujourd’hui. Un jeune qui choisit une formation en informatique choisit aussi la sécurité de l’emploi. Les entreprises ont déjà du mal à engager des profils informatiques, et la situation ne va pas s’améliorer à terme.

Pour trouver des candidats, les entreprises gagneraient à organiser elles-mêmes des stages et des formations. Il n’existe pas de meilleure école pour mettre la théorie en pratique. Mais le Baromètre révèle qu’à peine une entreprise belge sur trois le fait, c’est bien trop peu ! De plus, les formations et les stages sont parfaits pour pourvoir des postes qui évoluent rapidement, comme les techniciens spécialisés en logiciels embarqués. L’expérience nous montre que le système éducatif propose trop lentement certaines compétences.

En tant qu’entreprise, c’est notre rôle de soutenir la nouvelle génération en lui donnant les moyens d’aller de l’avant dans les meilleures conditions. Nous savons mieux qui quiconque que les formations peuvent être un tremplin idéal vers le marché du travail. C’est pour cette raison que nous devons soutenir des formations intégrant des cours d’informatique gratuits et l’écolage des professeurs. Il est primordial que les jeunes diplômés disposent de la connaissance et des aptitudes requises pour effectuer leurs premiers pas dans le monde du travail.

Dieter Deramoudt
Technology Presales Director chez Oracle Benelux

Lire également

Messages sponsorisés