carte blanche

Ni la peste ni le califat ne sont une option

La carte des crises montre à quel point elles sont géographiquement proches de nous. Mais elles le sont plus encore par ce que charrient les réseaux sociaux et surtout par ceux qui s’en servent pour déverser haine et violence, endoctrinement et fanatisme en direction de citoyens aux identités parfois meurtries.