Où est l'opposition face à la socialisation des allocations familiales à Bruxelles?

Selon Drieu Godefridi, les familles à bas revenus seront davantage incitées à faire des enfants que les familles de la classe moyenne. ©BELGA

Le nouveau système bruxellois d’allocations familiales, modalisé aux revenus selon l’impératif universel du socialisme, casse le principe universel "un enfant = un enfant", pour privilégier dorénavant – et massivement – d’une part les enfants issus de ménages à faibles revenus, d’autre part les familles monoparentales.

Drieu Godefridi
Docteur en philosophie, juriste

Ce système comporte quatre conséquences socialement et symboliquement importantes.

Tout d’abord, les familles à bas revenus seront davantage incitées à faire des enfants que les familles de la classe moyenne. C’est un "arbitrage" qui peut paraître anodin, mais en réalité c’est un choix de société. Les familles à bas revenus étant par définition moins contributives à l’impôt et la sécurité sociale, ce choix implique de faire subsidier les enfants de familles à bas revenus par les familles de la classe moyenne.

A Bruxelles, un enfant issu de la classe moyenne vaudra dorénavant et littéralement moins qu’un enfant issu d’une famille à bas revenu.

Ensuite, les familles monoparentales, dont les études scientifiques internationales montrent qu’elles engendrent nettement plus de problèmes sociaux que les autres (criminalité, délinquance, illettrisme, etc. Voyez par exemple N. Dennis, "Rising crime and the dismembered family: how conformist intellectuals have campaigned against common sense", Londres, Institute of Economic Affairs), seront structurellement favorisées. On favorise ce que l’on subsidie. En subsidiant les familles monoparentales, on encourage leur développement. Il est à prévoir que des ménages se "réorganiseront" pour bénéficier de cette prime à l’isolement.

De plus, personne ne sait comment cette nouvelle "manne" clientéliste du PS sera financée par une Région bruxelloise déjà exsangue sur le plan financier. Enfin et surtout, à Bruxelles, un enfant issu de la classe moyenne vaudra dorénavant et littéralement moins qu’un enfant issu d’une famille à bas revenu.

Étonnant n’est pas que le PS ait conçu ce système injuste, aberrant et socialement suicidaire. Il est que le MR – "l’opposition", à Bruxelles – lui donne sa caution.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés