billet

Pourquoi ma voiture me prend-elle pour un idiot?

Si l’on n’y prend pas garde, les voitures soi-disant intelligentes qui prennent le pouvoir iront toujours plus loin à mesure où l’on multipliera les capteurs.

Marre… Marre de cette bagnole qui me prend pour un imbécile. Vingt ans d’expérience de conduite sans aucun accident, dont 15 sans algorithme.

Le "beep-beep" de plus en plus strident si tu ne mets pas ta ceinture illico? Mais là, je fais 50 mètres sur un chemin perdu parce que je cherche un lieu sympa où casser la croûte! Je sors et je descends de ma caisse toutes les deux minutes. Et je "dois" mettre cette foutue ceinture à chaque fois?

Mais comment une calculatrice sans aucun sens du paysage peut-elle se croire plus intelligente que moi? Et quand je quitte la voiture deux minutes, clac, elle se ferme toute seule; mais je ne lui ai rien demandé. Et ces pubs où les conducteurs font la fête parce que leur véhicule réussit son créneau: hourra! Et vive l’incompétence humaine.

Avec les automatismes multiples qu’elle nous impose, la voiture "intelligente"nous déresponsabilise en même temps qu’elle nous fait passer pour des incompétents et des dangers publics.
.
.

Les bons vieux Windows qui nous infligeaient des pop-up intempestifs toutes les 30 secondes, vous vous souvenez? Avec ce petit bonhomme au sourire stupide qui sautait partout et vous empêchait d’écrire un mail? Eh bien, voilà ce qu’on fait de nos voitures "intelligentes". Avec les automatismes multiples qu’elle nous impose, une telle voiture nous déresponsabilise en même temps qu’elle nous fait passer pour des incompétents et des dangers publics. Et d’ailleurs, a-t-on jamais prouvé que ces ordinateurs sur roues font baisser le trafic, la pollution, le nombre d’accidents à Bruxelles?

Que serait une vraie voiture "intelligente", je veux dire utile et responsabilisante? Pour commencer, de même que je peux désactiver le GPS de mon smartphone, j’aurais le droit de choisir l’option "full manuel" quand je monte dans ma caisse, au lieu de l’option "fais confiance aux algorithmes" (car au nom de quoi ces algorithmes nous sont-ils imposés?)

Algorithmes orientés

Ou bien, elle calculerait son empreinte carbone: "Aujourd’hui, vous avez brûlé 2 arbres de la forêt amazonienne", avec mise à jour par semaine, mois, année. Elle calculerait le montant des profits des datas revendues; ou encore, elle calculerait le coût total (par jour, semaine, mois, année) de l’usage de ma voiture. Et le montant exact touché par les compagnies pétrolières. Et pourquoi pas: "Le concurrent X fait mieux".

À quand la bagnole qui crie très fort si on se gare – en tant que valide – sur une place pour handicapés? Ou devant le garage d’un tiers? Et Waze me proposerait "la route culturellement la plus intéressante".

Voilà une "intelligence" qui nous rendrait responsables (et intelligents).

Dépourvue de tout sens commun, l’IA, Monsieur, ne pense pas, elle calcule.
.
.

Moralité: les algorithmes qu’on nous impose sont sélectifs et orientés (au profit de qui?) Si l’on n’y prend pas garde, ces caisses stupides qui prennent le pouvoir iront toujours plus loin à mesure où l’on multipliera les capteurs: vous avez bu un verre et demi de vin blanc avant de monter dans votre carrosse? La porte refusera de s’ouvrir ou le moteur de s’allumer: selon votre sexe, votre poids et la quantité d’aliments ingérés, elle calculera le temps nécessaire jusqu’à complète sobriété (et signalera l’incident à votre assureur). Ou bien, en fonction de l’âge, elle vous obligera à ne pas dépasser les 20 km en ville et les 90 sur autoroute. Captant la pluie, elle forcera le véhicule à réduire sa vitesse. Oui mais si j’ai, à l’arrière, ma gamine en pleine crise de gastro-entérite un dimanche et que je dois la conduire d’urgence aux urgences? Bienvenue à l’âge des voitures policières.

Dépourvue de tout sens commun, l’IA, Monsieur, ne pense pas, elle calcule. Nous perdons le contrôle de nos actes – en même temps que la responsabilité et la liberté qui vont avec, nous faisant sentir "la honte d’être un homme". Soyons conséquents: supprimons l’auto-école si la voiture lit mieux que nous les panneaux de signalisation. Remplacer l’intelligence et la volonté et l’imagination; et le corps et la sensibilité – donc ce vulgaire sens commun – par une piteuse calculette… Quel bond en avant pour l’humanité!

Lire également

Echo Connect