Publicité
Publicité
tribune

Qui ne dit mot consent

Une modification des conditions de travail ne constitue pas nécessairement une rupture unilatérale du contrat d'emploi dans le chef de l’employeur. Surtout si le travailleur tarde à la dénoncer.