chronique

Shhhhhht... Sieste éclair en cours

Aller courir avec des collègues. Prévoir une salle de fitness. Encourager les employés à bouger plus. Proposer des repas équilibrés et des encas sains dans la cafétéria... Mais où se cachent donc les employeurs qui investissent dans des salles de sieste ?

Par Edelhart Kempeneers
Attentia

Dormir au travail… Si ce n’est quand on fait des blagues sur les fonctionnaires, on n’en parle jamais dans la vie professionnelle. On y pense tout au plus. Au contraire, lorsqu’on parle de sieste à midi, on pense aux enfants en maternelle ou aux grands-parents qui dorment une demi-heure dans le fauteuil après le JT de 13 h. Cela ne colle pas avec l’image du chef d’entreprise très occupé ou du conducteur de camion aux gros bras. Même si on utilise le terme "sieste éclair" pour y faire référence.

©Photo News

Le monde médical est depuis longtemps d’accord sur l’importance d’une bonne nuit de sommeil. Un événement annuel tel que la Journée internationale du sommeil (WorldSleepDay), le mois passé, montre bien que de bonnes habitudes de sommeil sont importantes pour votre santé physique et mentale.

Mais même ce jour-là, la sieste éclair n’est pas vraiment valorisée. Notre rythme biologique naturel connaît pourtant des sommets et des creux. Il va de soi que le plus gros creux a lieu la nuit, si aucun stimulus externe ne vient perturber le sommeil. La journée, un deuxième creux, plus petit, est également perceptible. La siësta, non dites plutôt "sieste éclair" maintenant, est donc une réaction corporelle naturelle.

Idéalement, une sieste éclair devrait durer 20 minutes, c’est alors qu’un effet significatif est mesuré sur notre vigilance.

Les siestes éclair sont-elles efficaces pour recharger les batteries? Oui, des études approfondies ont été menées à ce sujet. Lorsque, par exemple, des tests de vigilances sont effectués, les participants obtiennent de meilleurs résultats lorsqu’ils ont fait une ou plusieurs siestes éclair de 10 à 30 minutes que quand ils sont restés au lit plus longtemps le matin.

Idéalement, une sieste éclair devrait durer 20 minutes, c’est alors qu’un effet significatif est mesuré sur notre vigilance. Cependant, une recherche plus poussée démontre qu’une sieste éclair de minimum 10 minutes permet déjà de terminer la journée fraîchement. Et cela est déjà plus compatible avec notre société stressée actuelle où tout doit aller vite et où tout le monde est très très très occupé.

©Photo News

Le temps c’est de l’argent. Dans une économie mondiale concurrentielle où chaque seconde compte, dormir au travail est perçu comme une grosse perte.

Mais combien coûte un grand groupe de travailleurs absents pour des raisons mentales? Pensez au burn-outs. Selon l’INAMI, en 2017 uniquement, pas moins de 28 000 travailleurs étaient absents (de longue durée) pour cause de burn-out.

Les grands génies comme Albert Einstein, Isaac Newton ou Léonard de Vinci étaient des adeptes des siestes éclair.

Des scientifiques de l’Université d’Harvard ont prouvé que les siestes éclair ont un effet positif sur notre santé mentale et diminuent les risques de burn-out. Si une sieste éclair de 10 minutes peut réduire ne fut-ce qu’une fraction de ces burn-outs, alors le retour sur investissement est inestimable, non?

Ah oui, les grands génies comme Albert Einstein, Isaac Newton ou Léonard de Vinci étaient des adeptes des siestes éclair. C’est peut-être la source de leurs idées géniales.

Donc, pourquoi ne pas vite élaborer un tableau de siestes au travail? Shhhhhht… des idées mûrissent.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content