chronique

Sophie, MR supérieure

Humoriste

L'humeur de Bruno Coppens

Vous avez senti ce vent de liberté lors du conseil de sécurité de mercredi? Nous sommes passés sans aucun détour de « Tout ce qui est interdit n’est pas autorisé » (dixit Sophie Wilmès au printemps) à « Ce n’est plus interdit mais strictement déconseillé »! Du coup, je respire tellement mieux. Et puis les bulles à 5 éclatent. Enfin un p’tit peu, si j’ai bien tout compris… Remarquez, c’était intenable! Même Jésus, en son temps, n’aurait pas respecté la règle. Vous imaginez le fils de Dieu lançant un Doodle pour organiser sa Dernière Cène et ne pouvant sélectionner que 5 apôtres sur 12?

Mais Bruno, pourquoi parler de Jésus?!? Mais à cause du gel hydroalcoolique à l’entrée des magasins! L’autre jour, j’ai fait le signe de croix en entrant dans l’épicerie! J’ai pris le gel pour de l’eau bénite. Du coup, j’ai acheté des gousses d’ail pour chasser le virus de la maison…

Vous imaginez Jésus lançant un Doodle pour organiser sa Dernière Cène et ne pouvant sélectionner que 5 apôtres sur 12?

En fait, ce n’est pas tout à fait vrai… Si j’ai Jésus en tête, c’est surtout parce que Sophie, dimanche dernier, s’est métamorphosée en MR supérieure au grand séminaire des chefs de parti. Après plateau de disputes sur bordées d’injures, après âpres concessions autour d’une Vivaldi en phase terminable, ils ont dû appeler Mme Télé-Secours, la Première ministre, notre colombe de l’après. Elle a pris son petit Georges-Louis Bouchez sur les genoux et lui a demandé d’enlever veste et chemise. Tous autour souriaient, pensant à une punition corporelle afin de remettre le trublion sur l’étroit chemin d’un accord. Pas du tout! Elle a simplement demandé qu’on lui amène un seau d’eau chaude savonneuse et une bonne grosse brosse dure. Elle a alors demandé à Georges-Louis de relire ses tatouages sur le bras.

« Pourquoi est-ce que tu t’es fait tatouer un Coyote, dit-elle? Ton radar n’a rien vu venir! On l’enlève ». Et Georges-Louis de frotter. « L’Apache aussi! C’est un beau symbole de résistance mais même Géronimo s’est rendu! »

Et Georges-Louis de frotter. Il s’apprêtait à effacer son troisième tatouage lorsque Sophie lui retira la brosse des mains. « Non! Ne touche pas à ton Samouraï tatoué! Tu viens de frôler le hara-kiri politique, tu le gardes !»

L’électrochoc fut en fait salutaire pour tous, comme si soudain, chacun reprenait ses esprits. Alors que depuis des mois, tout compromis semblait hors de prix, l’urgence économique, hors propos, et le lien avec le citoyen, hors service, alors que vous aviez Bart, hors de contrôle, le Roi, hors de lui, et nous tous, horrifiés, soudain, voilà qu’on supprime le menu à Lachaert pour imposer le même plat pour tous: « pluie de faillites à l’étouffée sur lit de chômage à volonté, nappé d’un coulis de raisins de la colère ». Alors, après s’être moult frités, ils ont enfin commandé la « 4 saisons »!

Pour l’accouchement au forceps de ce gouvernement, il a fallu ce séisme de début de semaine. Remarquez, c’est raccord. Le 4 mars 1678, l’Italie connut un tremblement de terre. Ce jour-là, naquit… Vivaldi.

Lire également

Messages sponsorisés