carte blanche

Ton meilleur ami meurt, le sais-tu?

Nous n’avons jamais eu autant besoin de nos commerces locaux. Pourtant ils se meurent. Pour qu’ils puissent assumer leur rôle dans la scène qu’est notre ville, un certain nombre d’acteurs ont un rôle à jouer.

Par Bernard de Burlin
Entrepreneur

Nous n’avons jamais eu autant besoin de nos commerces locaux mais ils meurent. Il semblerait pourtant que les citoyens soient de plus en plus conscients de leur impact sur la planète. De fait, les habitudes changent. La mobilité devient plus variée incluant moins de déplacements en voiture par exemple. Cette tendance grandit en parallèle avec un retour vers des produits de plus haute qualité et de proximité; un peu comme une conscience qui s’éveille.

C’est intéressant mais qui va distribuer ces produits et qui va me servir si je veux m’y rendre à pied ou en vélo et plus en voiture? Qui va me conseiller, me comprendre, échanger? Qui va défendre une production locale sans mettre une pression si extrême sur les producteurs que la qualité ne peut demeurer.

Acteur discret

Un petit acteur discret du cœur de nos villes. Souvent négligé, trop peu soutenu: le commerce local. Des plus petits commerces donc et de proximité.

Posez-vous la question des quartiers que vous trouvez les plus agréables. Ce sont souvent des quartiers pleins d’activités, de commerces, bars, restaurants, …

Ils mettent de la couleur dans nos villes, la surveillent augmentant ainsi la sécurité et la propreté. Ils l’animent. Posez-vous la question des quartiers que vous trouvez les plus agréables. Ce sont souvent des quartiers pleins d’activités, de commerces, bars, restaurants,…

Pour qu’ils puissent assumer ce rôle dans la scène qu’est notre ville, un certain nombre d’acteurs ont un rôle à jouer.

Premier acteur: les commerces eux-mêmes. Ils doivent assumer ce rôle dans leur ville à fond en jouant la carte "locale". Mais ils doivent aussi embrasser la modernité. Faire en sorte qu’on puisse facilement les retrouver. Utiliser les outils de communication que les gens utilisent aujourd’hui. Avoir confiance dans leur modèle "offline" et éventuellement l’agrémenter du "online". Apprendre à connaître leurs clients… les gérer.

Comment se fait-il qu’un Amazon peut fournir un service plus personnalisé qu’un commerce local qui bénéficie lui d’un contact privilégié ?

Comment se fait-il qu’un Amazon peut fournir un service plus personnalisé qu’un commerce local qui bénéficie, lui, d’un contact privilégié? Par exemple m’offrir un petit cadeau pour mon anniversaire, me surprendre, me faire découvrir des choses sur base de mes préférences.

Oui, c’est un nouveau métier qu’on leur demande mais les études sont là pour le prouver. S’ils évoluent dans cette direction, leur avenir est brillant.

Deuxième acteur: nous, les citoyens.

Nous sommes nombreux à être à la recherche d’expériences locales et de proximité. Cependant, dans les faits, nos comportements n’évoluent pas assez vite parce qu’il est plus facile d’aller faire ses courses dans la grande surface en prenant sa voiture.

Mais nous devons nous questionner sur ce que nous désirons. Quid de l’expérience. Quid du contact, quid de la qualité des produits, quid de notre environnement?

©Belga

Chacun peut agir sur son environnement et en particulier sur sa ville. On peut soutenir son quartier juste en fréquentant ses commerces. Si on ne le fait pas, on ne peut se plaindre de ces "commerces qui ferment". Tel le colibri de Pierre Rabhi "Je fais ma part".

Le troisième acteur est le politique.

Surtout à la veille des élections, n’hésitons pas à les questionner sur leur vision de la ville de demain et comment ils comptent agir pour mettre cette vision en œuvre. Repenser les quartiers, investir dans le foncier pour avoir plus d’impact.

Utiliser les plateformes de participation citoyenne afin de capter les demandes des citoyens, écouter?

Prendre en compte aussi les personnes plus âgées qui ne peuvent pas toutes se payer une maison de repos ou qui préfèrent rester chez elles. Souvent ne pouvant plus utiliser de voiture. Les services de proximité dont ils ont besoin incluent les commerces, bars, restaurants… forcément locaux.

Comme évoqué dans le livre passionnant "Comment la France a tué ses villes", nos élus doivent aussi comprendre qu’un shopping center n’est pas une vision moderne de la ville, elle date des années 60-80.

Que les politiques comprennent aussi le rôle clé du commerce comme employeur (il crée entre 3 et 4 fois plus d’emplois au mètre carré qu’une grande surface), garant de la sécurité, acteur de la propreté. Il est proche de son quartier, il s’adapte et vit avec celui-ci.

Docks Bruxelles ©Photo News

Etant Bruxellois et après la création du Docks qui, sans être un grand succès, a, comme le confirme une étude d’Atrium, eu un impact significatif sur son environnement en aspirant la majorité de son activité des commerces existants. Il faudra qu’on m’explique l’intérêt.

Un crime contre Bruxelles?

Posons-nous la question du projet de centre Néo au Heysel. Est-ce un crime contre Bruxelles? La question mérite d’être posée et d’urgence.

L’objectif est-il de vider les quartiers de leur substance pour tout concentrer dans un grand centre dans lequel la plupart des chaînes seront globales ? Est-il nécessaire d’aller questionner les employés de Carrefour à ce sujet? Veut-on toujours plus laisser l’avenir de nos villes dans d’autres mains que les nôtres, les citoyens, ou désirons-nous avoir un impact sur notre ville ?

Trois acteurs pour jouer la pièce de la ville de demain et donc de notre vie de demain.

A la veille des élections communales, assurons-nous que la ville de demain soit bien au cœur des débats pour qu’elle devienne une ville ou il fait bon vivre.

À la veille des élections communales, assurons-nous que la ville de demain soit bien au cœur des débats pour qu’elle devienne une ville ou il fait bon vivre.

Ceux qui vous répondront qu’ils n’y peuvent rien sont à remplacer de toute urgence. Et pour nous tous, consommons local sans attendre. Belle ville à tous.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content