carte blanche

Vendez belge !

Country director chez Google Belgium et auteur de Digitalis

Notre pays fut l'un des précurseurs de l'Internet, alors pourquoi n'utilisons-nous pas pleinement notre label de qualité belge sur le web ?

Thierry Geerts
Country director Google Belgium
et auteur de l'ouvrage Digitalis

Chaque année, des millions de recherches Google pour des produits belges sont effectuées de l’étranger. Ainsi, 1,5 million d'Américains sont en quête chaque année de gaufres belges tandis que des centaines de milliers de Néerlandais sollicitent le chocolat belge. Notre pays est donc gage de qualité.

Qu'il s'agisse de produits typiquement belges tels que le chocolat, la bière, la mode... ou de produits moins évidents comme les chaussures et le sucre perlé, le « Made in Belgium » est synonyme de qualité.

Qu'il s'agisse de produits typiquement belges tels que le chocolat, la bière, la mode... ou de produits moins évidents comme les chaussures belges et le sucre perlé belge, le " Made in Belgium " est synonyme de qualité. Chaque commerçant peut donc tabler sur cela.

Notre pays fut l'un des précurseurs de l'Internet, alors pourquoi n'utilisons-nous pas pleinement notre label de qualité belge sur Internet ? Grâce à la " Digital Evolution ", vous avez toujours sous la main quatre milliards d'internautes de tous les pays du monde. L'importance croissante de la numérisation dans l'économie parle d'elle-même. En outre, elle affecte la façon dont nous interagissons les uns avec les autres. Et bien sûr, cela change notre comportement d'achat.

Si nous regardons nos pays voisins, nous remarquons que beaucoup de leurs plus grands magasins en ligne sont également très populaires chez nous. Les leaders du marché inclus. Il est donc normal que cela ne soit pas du goût de nombreux détaillants belges, d’où l'importante initiative lancée au début de l’année " Buy Belgian ". Mais tournons-nous aussi de l'autre côté. Vers les entrepreneurs de ce pays : vendez belge !

Dans le sillage de nos voisins ?

Est-ce que nous manquons d’audace ? Est-ce que nous n’osons pas voir assez grand ?

Est-ce que nous manquons d’audace ? Est-ce que nous n’osons pas voir assez grand ? Si on regarde le petit nombre d'entreprises belges qui opèrent à l'étranger, les Belges sont apparemment réticents à faire un pas dans l'inconnu et ils se limitent trop souvent aux frontières... Le plus souvent nous ne nous en tenons qu'à la Flandre ou à la Wallonie ou nous gardons un esprit de clocher. Cela doit changer. Nous devons oser rayonner sur nos voisins, pionniers de leur économie numérique.

©BELGAIMAGE

Les consommateurs belges achètent de plus en plus - et maintenant déjà au-dessus de la moyenne - en ligne. De nombreuses boutiques en ligne étrangères telles que le magasin de vêtements en ligne allemand Zalando et les boutiques en ligne néerlandaises Bol.com et Coolblue continuent d’attirer de nombreux clients dans notre pays. Mais aussi des acteurs plus petits tels que les housses pour GSM de GoCustomized.nl et les chaussures écologiques sur Veja.fr en Belgique. Malheureusement, nous avons trop peu de contre-exemples belges.

Qui cherche, trouve… en ligne

Au Royaume-Uni, le commerce de détail international en ligne connaît une croissance quatre fois plus rapide que le commerce de détail intérieur et, d'ici à 2020, sa valeur s'élèverait à 28 milliards de livres sterling.

80%
80%
En 2017, 80 % des entreprises de commerce électronique transfrontalières ont réalisé des bénéfices dans le monde entier.

En 2017, 80 % des entreprises de commerce électronique transfrontalières ont réalisé des bénéfices dans le monde entier. Nous devons nous aussi sauter dans ce train express du numérique.

Cela peut sembler un peu vague pour certains. Comment et par où commencer ? Eh bien, ce n’est pas si difficile. Vous pouvez obtenir votre propre page dans les médias sociaux ou même sur un site Web via WordPress en un rien de temps. Vous serez ainsi déjà visible en ligne.

Il y a des milliers de petites vidéos sur " comment démarrer une boutique en ligne " qui circulent sur Internet. Des outils gratuits peuvent également servir de première étape pour exporter : de quels pays proviennent les visiteurs de votre site Web et quels pays recherchent le plus les produits que vous offrez ? Grâce à un tel outil, vous pouvez obtenir une image des potentiels en quelques clics. Vous voulez vendre des bonnets en laine tricotés à la main ? Découvrez quel groupe cible est intéressé.

Il est temps de nous profiler comme leader du marché sur notre propre marché - et bien au-delà.

Il est temps de nous profiler comme leader du marché sur notre propre marché - et bien au-delà. La révolution numérique ouvre toutes les frontières, et nous devons en tirer profit. Nous ne devons pas laisser notre modestie nous empêcher de faire rayonner nos talents. Et n'oubliez pas... les bonnets en laine tricotés belges sonnent comme un vrai label de qualité, n'est-ce pas ?

Digitalis. Comment réinventer le monde. Thierry Geerts, Editions Racine, 24,99 €.

Lire également

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés