Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
tribune

Vers une université exempte de (cyber)violences basées sur le genre

Les femmes risquent 27 fois plus que les hommes d’être harcelées en ligne. Et l’université n’est pas épargnée par le fléau de ces cyberviolences sexistes.