Bonne nouvelle/ Goed nieuws

Martin Buxant

La N-VA abandonne le confédéralisme

Il va y mettre les formes et user de quelques contorsions mais l’affaire apparaît pliée. En choisissant de mettre de côté son plaidoyer pour le confédéralisme et en reléguant ses traditionnelles revendications institutionnelles au vestiaire, Bart De Wever a enfoncé l’un des derniers clous dans le cercueil du mouvement flamand, tendance romantique – celui qui vit, pense et respire en attendant une Flandre indépendante.

Voilà du temps et de l’énergie à consacrer au mieux-être de tous les citoyens de ce pays.

Ce mouvement-là est désormais moribond – des originaux, à la limite – et la Flandre dynamique, conquérante, moteur de l’économie belge, n’a plus grand-chose à faire de ces fossiles. Il y a bien longtemps que le stratège De Wever a perçu cette nouvelle donne et – plutôt que d’essayer de la contrer – préfère accompagner la vague pour mieux la surfer. Voilà donc la mue d’un petit parti ultra-communautaire construit sur les cendres de la Volksunie en grande formation politique de centre droit (quasi) achevée. Le modèle de De Wever, dans cette transformation, il ne s’en est d’ailleurs pas caché, est la CDU/CSU – ce grand parti de centre droit allemand. Et il y a toujours eu deux charpentes à la grande maison CDU: conservateur sur le plan des valeurs et du modèle de société; libéral, voire très libéral, sur le plan socio-économique. De Wever et sa N-VA nouvelle version sont calqués là-dessus.

Maintenant, la question. Est-ce un bien ou un mal pour le pays et – partant – pour les francophones?

On pourrait écrire que la N-VA est parfaitement servie par le Fédéral et n’a donc plus besoin du confédéralisme: l’économie tourne mieux et cela se ressent d’abord et avant tout en Flandre.

Ce serait incomplet, inexact, et pas très fair-play, en vérité. Que la N-VA enterre ses revendications institutionnelles est une bonne chose et chacun doit le reconnaître. C’est du temps et de l’énergie pour se consacrer au mieux-être de tous les citoyens de ce pays. Goed nieuws, donc. Et espérons qu’elles restent enterrées profondément et le plus longtemps possible.

Lire également

Contenu sponsorisé

Partner content