Garder cette volonté d'agir sur le climat

Le débat sur la loi climat fait rage.

Cette affaire de loi climat qui agite le Parlement sent l’occasion manquée à plein nez. Même si le débat n’est pas officiellement clos, il y a fort à parier qu’en pleine campagne électorale, aucun compromis ne sortira des oppositions qui se cristallisent, côté francophone, entre Ecolo et le MR. Au final, les milliers de jeunes qui manifestent dans les villes chaque jeudi devront donc prendre patience avant de voir leur pays adopter une série d’objectifs clairs et ambitieux en matière de lutte contre le dérèglement climatique. Et de toute façon, cette jeunesse mobilisée ne se satisfera sans doute pas d’un texte dont la valeur est surtout symbolique.

Il y a peu de chance que les jeunes manifestants se satisfassent d’un texte avant tout symbolique.

À ce stade – et au-delà des jeux politiques – une chose est toutefois acquise: l’environnement sera au cœur des réflexions préélectorales de nombreux Belges. Si cet état de fait est constitutif de la fébrilité actuelle des partis, la mobilisation citoyenne observée ces derniers mois et cette prise de conscience qui dépasse largement les frontières du petit État Belgique exigent que le monde politique conserve une ferme volonté d’agir une fois que la fièvre électorale sera retombée. Après le 26 mai, il s’agira de répondre aux attentes et donc de s’entendre sur un compromis satisfaisant. Et puis sur une série de mesures concrètes qui répondent aux ambitions adoptées.

On n’y est pas encore malgré l’urgence. Et autant prévenir, il n’est pas certain que les objectifs de la loi climat actuellement discutée fédèrent une majorité côté flamand. Voila qui remet l’adoption du texte aux calendes grecques, ce qui justifie l’empressement manifesté par les écologistes, vent dans le dos et toutes voiles dehors. À observer cette agitation, on doit craindre que le climat se profile comme nouvelle victime de la mésentente nationale. Après l’énergie et la mobilité par exemple, la Belgique peine à élaborer de concert une stratégie unique qui serait pourtant dans l’intérêt de tous les citoyens. Même de ceux qui ne demandent pas qu’à moins polluer.

Lire également

Echo Connect