Martin Buxant

Laurette Onkelinx quittera la politique en 2019.

On pourrait dégainer le maillet et taper sur Laurette Onkelinx. On pourrait écrire qu’elle part trop tard, qu’elle ne part qu’à moitié, puisqu’elle reste à la présidence de la fédération bruxelloise du Parti socialiste. On pourrait écrire qu’elle porte une lourde responsabilité dans la situation difficile que vit le PS aujourd’hui, qu’elle n’a pas vu venir la montée de l’extrême gauche, qu’elle n’a pas vu venir les affaires de mauvaise gouvernance – singulièrement le Samusocial à Bruxelles. On pourrait ajouter ceci ou encore cela. On écrirait qu’à la Communauté française – particulièrement avec les enseignants – la direction qu’elle a prise, le ton aussi, n’ont pas toujours été les plus adaptés. Qu’au Fédéral, elle s’est souvent inscrite en opposition aux forces économiques – celles qui peuvent, si elles sont utilement canalisées, apporter un mieux-être à toute la population. On ajouterait que depuis les bancs d’une opposition à laquelle elle ne s’est jamais faite, elle a contribué à banaliser les mots très durs et les hauts décibels comme arguments politiques.

Laurette Onkelinx a combattu partout et sur tous les terrains les discriminations. C’est à saluer.

On pourrait écrire cela. Mais, à l’heure des comptes, ce serait tout de même occulter une grande partie du bilan de Laurette Onkelinx.

Car voilà une femme qui a le sens de l’État. Qu’on soit de droite ou de gauche, on se doit de reconnaître à Laurette Onkelinx un sens de l’État, une loyauté à ses engagements et aux niveaux de pouvoir qu’elle a successivement incarnés. Loyauté, donc. Laurette Onkelinx ne s’est jamais reniée et – c’est à souligner – a toujours eu le respect de la parole donnée. Même avec ses adversaires politiques. Ce qui, en 2017, vous en conviendrez, est devenu une denrée rare – suivez mon regard.

Enfin, l’héritage Onkelinx, et c’est peut-être finalement l’essentiel, ne peut s’appréhender complètement sans dire un mot de son engagement sans faille dans la lutte contre les discriminations.

Toujours et sur tous les terrains, Laurette Onkelinx a combattu les discriminations liées aux origines ou encore les discriminations faites aux femmes. Ceci est à saluer sans retenue.

Lire également

Contenu sponsorisé

Partner content