Qui voudra encore de ce machin?

©RV DOC

Le fonds de sauvetage européen devient une affaire bancale. Non tant pour ses prétentions, gigantesques, que pour la difficulté qu’auront les Européens à le vendre auprès des investisseurs après leurs querelles de chiffonniers.

Ce dimanche doit se tenir un sommet européen. Au cœur de cette réunion de la dernière chance, comme disait le président français, le fonds pourrait voir sa voilure quintupler.

On y entend toutes sortes d’idées, allant d’un effet de levier utilisant des financements indéfinis de la Banque centrale européenne, à l’instauration d’une super-assurance, couverte par le fonds, qu’auraient les investisseurs s’ils veulent investir dans les obligations souveraines en difficulté. Sans compter la recapitalisation des banques européennes en détresse. L’autorité bancaire européenne parle de 80 milliards d’euros, là où les analystes voient ce montant à 300 milliards.

Obnubilée par la menace qui pèse sur son "AAA", la France tente d’évacuer tous ses problèmes sur le fonds décuplé. Les Allemands freinent des deux pieds: pas question de voir la BCE impliquée davantage. Quant aux Espagnols et Italiens, ils craignent que l’assurance apportée par le fonds sur leurs obligations ne vienne pénaliser celles qui n’en bénéficieraient pas. On parle désormais d’un deuxième sommet "au plus tard mercredi" pour arrondir les angles.

Ce fonds semble condamné à la cacophonie. Après l’arrêt rendu par la Cour constitutionnelle de Karlsruhe, les députés allemands devront approuver chacune de ses interventions. Les parlementaires finlandais veulent également avoir leur mot à dire. Sans parler de la Slovaquie, aujourd’hui décapitée politiquement… à cause du fonds de sauvetage.

Devant ces tiraillements, les investisseurs fatiguent. L’obligation à 5 ans du fonds avait été sursouscrite 8 fois lors de son émission. Cette semaine, son prix a plongé sur les marchés. Il faudra une bonne dose de diplomatie pour les attirer dans la prochaine émission.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect