(Télé)com à prix cassé

Un quatrième opérateur mobile en Belgique?

Mesdames, messieurs. Dames en heren. Si vous en doutiez encore, la campagne (le combat) électorale pour le Fédéral est lancée. Et sur le ring, le plus chaud actuellement, c’est Alexander De Croo. Premier crochet du gauche mardi, dans nos pages: "il faut ouvrir les chemins de fer belges aux capitaux privés". Avec au passage un petit coup de pied au CD&V concernant Belfius; un CD&V coincé dans les cordes du dossier Arco. "Vu le climat, j’ai le plus grand doute qu’on puisse encore réussir une entrée en Bourse."

Ce mercredi, le ministre Open Vld en charge des Télécoms et de l’Agenda numérique est repassé à l’attaque en annonçant son souhait de voir débarquer un 4e opérateur mobile en Belgique. "Nous veillons à ce qu’il y ait plus d’investissements, une concurrence plus forte et donc des prix plus bas pour les consommateurs." Ce fameux portefeuille du consommateur…

Le combat, ce n’est pas le mobile. L’enjeu, c’est le fixe. Et ici, qu’a-t-on réellement fait pour enrayer le duopole entre Proximus et le câble?

Gesticulations sur le ring? Ne baissez pas votre garde. D’un, attirer Free (d’autres en ont rêvé) ou un autre acteur prêt à casser les prix est techniquement presque infaisable. La Belgique, Bruxelles en particulier, dispose des normes d’émissions les plus strictes d’Europe. Il n’y a plus la place pour une antenne GSM. De deux, on dévie votre attention. Le combat, ce n’est pas le mobile. Grâce au soutien aux opérateurs alternatifs (Jim, Mobile Vikings,…), à l’arrivée agressive de Telenet sur le marché et à la nouvelle loi télécom offrant la possibilité de résilier sans frais son abonnement à tout moment, les prix de la minute d’appel, des SMS et du data ont chuté de plus d’un tiers, en Belgique, depuis 2012.

L’enjeu, c’est le fixe. Et ici, qu’a-t-on réellement fait pour enrayer le duopole entre Proximus et le câble (Telenet au nord, VOO au sud)? En 2018, le Belge paie très cher sa télévision, son internet et sa ligne fixe. 60 euros/mois en moyenne pour un pack d’entrée de gamme. Parmi les pires tarifs de l’Union. Récemment encore, Proximus a augmenté ses tarifs dans le fixe. En Flandre, nombreux sont ceux qui rêvent de voir Telenet profiter des faiblesses de Nethys pour avaler VOO et créer un mastodonte du câble non plus régional, mais national. Pas sûr que cela arrange quelque chose.

Depuis dix ans les ministres des Télécoms se suivent et se ressemblent, faisant miroiter une régulation plus souple, à même de stimuler l’offre triple play et d’attirer de nouveaux acteurs. En bordure de ring, le consommateur attend. Satané duopole.

 

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content