Adieu la solution ambitieuse

Pas de gare ferroviaire à Charleroi Airport.

Le gouvernement wallon va-t-il opter pour une nouvelle solution de connexion de l’aéroport de Charleroi (BSCA) au réseau ferré? Le nouveau ministre en charge de la Politique aéroportuaire wallonne, Carlo Di Antonio, (cdH), privilégie désormais une liaison rapide par bus entre l’aéroport et la gare de Charleroi-Sud. Ce faisant, la Région wallonne change complètement son fusil d’épaule. La solution choisie paraît certes plus simple, plus réaliste et plus rapide, car la gare n’était annoncée que pour… 2027 dans le plan d’investissement 2013-2025 de la SNCB. Pourtant, cette solution constitue tout simplement une capitulation et un manque d’ambition.

En réalisant une telle connexion, la Région wallonne dit adieu à la solution la plus prometteuse, la construction d’une gare sur le site, qui permettrait de relier directement l’aéroport à Bruxelles, avec toutes les opportunités de développement du trafic qui en découlent. Cette solution aurait aussi facilité la vie des passagers, acheminés actuellement par cars au départ de Bruxelles, et aurait positionné BSCA comme un réel partenaire pour Brussels Airport.

Publicité

A-t-on pensé aux passagers, acheminés actuellement par cars au départ de Bruxelles?

La solution du ministre Antonio Di Antonio, si elle est adoptée, a un autre défaut majeur: elle affaiblit la Région wallonne dans les futures négociations relatives au plan pluriannuel d’investissement (PPI) de la SNCB. Car la gare en surface figure bel et bien dans les projets prioritaires arrêtés et présentés dans le cadre du PPI. En revoyant d’initiative l’un des dossiers forts de ses priorités, la Région wallonne envoie un mauvais signal et risque de se couper d’une capacité de financement. En effet, la réalisation de la gare (un investissement de 488 millions d’euros) devrait bénéficier d’un cofinancement du fédéral via le PPI de la SNCB. Quant à la navette rapide, elle sera sans doute à charge du budget wallon et en particulier de la Société régionale wallonne du transport (SRWT) à laquelle il est déjà question d’imposer des économies.

Autant d’éléments à prendre en compte par la Wallonie qui devrait, au contraire, se battre pour la construction d’une gare afin de doter l’aéroport de Charleroi de tous les outils qu’il mérite, alors que son potentiel de développement ne fait plus de doute aujourd’hui.

Messages sponsorisés
Tijd Connect
Echo Connect offre aux organisations l'accès au réseau de L'Echo. Les partenaires impliqués sont responsables du contenu.
Partnercontent
Partner Content offre aux organisations l'accès au réseau de L'Echo. Les partenaires impliqués sont responsables du contenu.