Publicité
Publicité

Allemagne, le grand défi

Qui parle d’une décennie perdue entre 2000 et 2010? Certainement pas les Allemands, qui engrangent aujourd’hui les fruits de leurs efforts de longue haleine. 

Des efforts initiés sous une ère social-démocrate et prolongés sous règne conservateur. Reconnaissons ici les mérites de Gerhard Schröder qui a osé imposer des réformes relativement impopulaires lorsqu’il a succédé à Helmut Kohl. 

À force de réformes dans le fonctionnement du marché du travail (réforme des allocations de chômage, flexibilité accrue…), dans le système des retraites, dans les soins de santé, l’Allemagne est redevenue la locomotive incontestée dans la zone euro. Au prix de sacrifices aussi, puisque le salaire horaire y est plafonné depuis une dizaine d’années, ce qui pèse sur le pouvoir d’achat des ménages, mais dope l’industrie exportatrice.

Si ces réformes ont été menées tant à gauche qu’à droite de l’échiquier politique, il convient d’ajouter qu’elles ont, aussi et surtout, reçu la bénédiction des syndicats. C’est là une clé du miracle allemand: des syndicats raisonnables et conscients de la nécessité de ces réformes. 

Mais après une décennie d’efforts, certains syndicalistes sont las. Ils estiment que le temps est venu pour les employés et les ouvriers de toucher une part des dividendes de la croissance, sous forme d’augmentations salariales. "Trop tôt", leur rétorque le patronat allemand, pour qui des revendications salariales exagérées menaceraient la pérennité du redressement économique. L’OCDE, tout en vantant les mérites du modèle allemand, reconnaît toutefois que le pays devrait en faire plus pour stimuler la demande interne. Tel est le défi pour l’Allemagne: soutenir sa demande interne et renforcer son secteur des services. Car une économie davantage tournée vers les services développera d’elle-même la demande domestique. Nul ne serait finalement étonné de voir les Allemands réussir ce nouveau pari...

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés