Antiterrorisme sauce andalouse

Journaliste

Heurts et malheurs de la chasse aux terroristes.

La sauce andalouse, comme chacun sait, est cette sauce typiquement belge dont — d’Arlon à La Panne — on aime napper ses frites. Aussi sûrement que la sauce andalouse, donc, les couacs policiers — affaire Dutroux, etc. — font partie du patrimoine des Belges. Et l’antiterrorisme ne fait pas exception.

Ce n’est pas que l’on aime particulièrement se flageller, ou prêter le bâton à nos amis français pour se faire battre, mais force est de constater que certains manquements et ratés apparaissent aujourd’hui au grand jour dans la manière dont les services de police appréhendent la traque aux terroristes.

"C’est encore une fois dans la transmission des informations que se logent les bugs. Il faut se parler davantage."

Et c’est une fois encore au niveau de la transmission des informations que le bât blesse. Chacun convient que les services, pris indépendamment, de la Sûreté au SGRS en passant par l’Ocam, la police ou le parquet fédéral, effectuent du gros boulot, mais l’information ne circule pas, ou pas assez. Comment expliquer sinon que les frères Abdeslam sont passés des mois durant entre les mailles du filet antiterroriste belgo-belge?

Alors de deux choses l’une. On peut soit se gargariser d’avoir évité sur notre sol des attentats tels que ceux de Paris. Ou on peut — humblement — remettre l’ouvrage sur le métier. Regarder ce qui a bien fonctionné et ce qui doit être amélioré, entre autres les standards et échanges d’information, entre services mais aussi au sein d’un même service. Et last but not least, avec les services étrangers.

Et cela, cela va devoir se faire sans anathème, sans clouer au pilori l’un ou l’autre, pour se faire plaisir trois minutes, dans une commission parlementaire. La nuance, c’est difficile; dépasser les clivages politiques, c’est difficile aussi.

Le succès de l’antiterrorisme, c’est le succès de gens qui se font confiance, qui se parlent, qui échangent. Sinon, on va droit dans le mur. Et ça va faire mal.

Lire également

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés