Bonne chance à vous, Monsieur De Bruycker

Enfin. Près de deux ans après les premières déclarations d’intention et de multiples mises au frigo, le Centre Cybersécurité Belgique dispose enfin d’une direction.

Crédible, en plus. Pourtant, ce n’est pas comme si les gouvernements Di Rupo puis Michel avaient fait leur maximum pour attirer des grands formats. L’équipe de Charles Michel y est parvenue: dont acte et bravo. Le travail ne s’arrêtera toutefois pas là: Miguel De Bruycker fait face à une mission particulièrement complexe. Il devra coordonner les différentes instances existantes, ménager les susceptibilités des uns et s’imposer aux autres, pour réellement remplir son rôle. En quelques mois, il devra s’être suffisamment installé que pour pouvoir parler au nom de la Belgique entière au centre européen de cybersécurité. Il devra aussi pousser dans le dos les différentes institutions belges pour qu’elles mettent, au plus vite, leurs infrastructures à jour.

Capitalisons sur la création du Centre Cybersécurité Belgique pour affirmer que notre pays n’est pas (plus) une zone de non-droit.

Il est nécessaire de lui donner une chance, et le temps de faire ses preuves. La stature du monsieur devrait éviter un écueil majeur, celui de voir le patron du CCB servir principalement de disjoncteur à faire sauter en cas de crise. Car des crises, il y en aura encore, c’est inévitable. À charge de Miguel De Bruycker de devenir la voix du pays en la matière. Quitte à bousculer les politiques pour éviter le spectacle ridicule auquel nous avons assisté ces dernières années lorsque des piratages étaient avérés. Tout le monde se souvient du cas Belgacom, de l’intrusion au sein des Affaires étrangères et même de la Chancellerie du Premier (celui d’avant). Et pourtant, plusieurs mois, plusieurs années plus tard, pas une condamnation, pas même une remontrance officielle. Capitalisons sur la création du Centre Cybersécurité Belgique et la stature de son patron pour réellement nous positionner en la matière. Et l’affirmer: la Belgique n’est pas (plus) une zone de non-droit.

[Suivez Younes Al Bouchouari sur Twitter en cliquant ici]

Lire également

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés