Bourses tiraillées

Les Bourses ont encore à tenir toutes leurs promesses. Du moins, faut-il l'espérer.

Pour l'heure, le millésime

2007 n'offre guère de satisfaction

aux investisseurs. C'est

indiscutable. La spéculation

boursière en Chine dans un

premier temps, puis les interrogations

sur la croissance

économique aux États-Unis

ont jeté un froid sur les marchés

des actions. Le moral des

investisseurs s'est toutefois

amélioré au cours de ces deux

dernières semaines. Ce qui a

permis une remise à niveau

des indices boursiers. Sans

plus. Comme si l'on ne s'attendait

plus à des hausses de

cours dignes de ce nom. Ce

sentiment est partagé par les

experts boursiers sondés par

«Mon Argent» de ce weekend.

Ceux-ci s'accordent pour

estimer que les Bourses ne

progresseront que d'un modeste

1,7% dans les trois mois

à venir en Europe. Et moins

encore de l'autre côté de l'Atlantique

(+1,3%). Soit moins

que ce que le Bel 20 a gagné au

premier trimestre de cette année

(+1,9%).

C'est que les investisseurs sont

tiraillés entre les statistiques

économiques la plupart du

temps contradictoires publiées

ces derniers jours aux

États-Unis. C'est qu'aussi les

prix du pétrole ne cessent de

grimper. À la veille de ce

week-end, le baril de Brent ne

se situait plus qu'à quelque 10

dollars sous son record historique

de juillet 2006 (79,5

USD) à Londres. On se souviendra

que l'ascension vertigineuse

des cours du pétrole

dans la première moitié de

2006 avait fini par inquiéter

les marchés en mai dernier. Et

ce n'est que lorsque le brut a

reviré à la baisse, deux mois

plus tard, que les Bourses sont

reparties à la hausse.

Faut-il implorer une détente

des cours pétroliers pour redonner

du tonus aux Bourses?

Cela ne leur ferait certainement

pas de tort. Mais en

attendant, on se consolera

avec l'idée que si le pétrole devient

à nouveau plus cher,

c'est peut-être parce qu'il y a

encore de la croissance dans

les principales économies. Ce

qui n'est pas pour déplaire

non plus aux Bourses.

Marc Collet

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect