De l'art de jouer avec les chiffres

Les désimmatriculations automobiles

Chaque mois, nous répercutons dans nos colonnes les chiffres des immatriculations automobiles. Un exercice que d’aucuns voudraient qu’on le complète par un autre, celui des désimmatriculations dans les 30 jours. A raison, si ce n’est que ces chiffres ne sont par définition publiés qu’un mois plus tard.

Corriger des pratiques de "fausses immats" signifie accepter d’avoir de mauvais chiffres le temps de l’ajustement.

Certains constructeurs sont devenus au fil des ans des champions de la discipline. La technique est simple. L’importateur ou le concessionnaire immatricule un véhicule puis le désinscrit rapidement. Entre-temps, il s’ajoute aux ventes de véhicules neufs et la marque gagne du terrain dans les classements de ventes. Bien souvent, ces voitures sont ensuite revendues comme occasions par le réseau.

À défaut d’être illégale, la pratique est pour le moins critiquable. On ne peut s’empêcher de penser qu’il y aurait un intérêt certain pour un manager à rapporter des parts de marchés plus importantes à sa maison-mère grâce à ce type de pratiques. Le cercle est vicieux car une fois la méthode utilisée chez un importateur, il est difficile de s’en défaire ou à défaut, il faudra accepter de voir apparaître des mauvais chiffres de ventes le temps de l’ajustement.

Corriger de telles pratiques demande un certain courage. Fiat, habituée de la pratique avec Renault, nous assure avoir décidé de changer de cap. Les chiffres le confirment. Alors que les ventes nettes (sans les désimmatriculations) de la marque Fiat progressent de 11% au premier semestre, dans les chiffres bruts, la marque affiche une performance en baisse de près de 7% en raison de la diminution des désimmatriculations.

D’un autre côté, croire que les désimmatriculations seraient le seul outil pour jouer avec les chiffres serait des plus naïfs. Quid des véhicules désinscrits dans les deux mois? Aussi certaines marques peuvent utiliser d’autres leviers comme des services de location courte durée. De quoi confirmer que l’art plus ou moins subtil de jouer avec les chiffres reste une discipline d’avenir.

Lire également

Echo Connect