Des fonds verts mais pas trop

Jennifer Nille

A peine lancé, le nouveau label "durable" est déjà contesté.

Un nouveau label vient de voir le jour pour les fonds durables. Mais celui-ci ne va pas empêcher les fonds de placement d’investir dans des sociétés du secteur énergétique, ou actives dans l’armement ou le tabac.

Ces secteurs ne viennent pas vraiment à l’esprit quand on pense à l’écologie. Mais en langage financier, ils sont durables, grâce à cette classification "best in class" qui récompense les sociétés qui sont actives mais pas trop dans les secteurs les plus polluants ou les plus controversés. Or, celle-ci est largement utilisée pour les fonds dit durables. Et après, les critiques vont encore pleuvoir sur le langage de la finance. Toutefois, l’engouement du public reste limité pour les fonds durables en Belgique.

Car ceux-ci ne pèsent que 6,34% du total de l’encours des fonds commercialisés dans notre pays, même si le secteur constate une demande de plus en plus forte de la clientèle. Visiblement, la réponse du secteur financier à la demande d’une finance verte de la population n’apparaît pas comme la plus appropriée.

L’engouement du public reste limité pour les fonds durables en Belgique.

Mais cela fait des années que les fonds durables fonctionnent de la sorte, sans que rien ne change vraiment. Et la méfiance règne encore du côté des investisseurs. Encore une fois, l’investisseur doit faire un travail de recherche sur ses investissements avant de faire son choix. Le nouveau label de Febelfin lui promet de faciliter la tâche, en lui permettant de pouvoir comparer les fonds, ce qui n’était pas possible auparavant.

Cela ne va pas redorer de sitôt le blason des fonds durables, qui ne sont pas vraiment verts dans leur ensemble.

De plus, Febelfin s’est félicité d’un label belge précurseur en Europe, alors on n’ose à peine imaginer quelles normes sont adoptées dans les autres pays européens pour les fonds dits durables. Or, la sensibilité de la population aux questions climatiques dépasse les frontières belges depuis longtemps. Les marches pour le climat se multiplient partout en Europe. La Belgique est-elle bonne élève des fonds durables? Telle est la question.

Lire également

Echo Connect