Publicité
Publicité

Di Rupo au pied du mur

Ainsi donc, ils s'offrent une semaine de congé. Méritée sans doute, nécessaire certainement. Il fallait empêcher l'enlisement fatal, éviter de répéter la catastrophe de l'Orange bleue en permettant à chacun de prendre du recul par rapport au blocage persistant. Car, manifestement, l'absence totale de réponse à leurs ouvertures y compris sur l'emploi et la fiscalité- commence à désespérer les Francophones. Les petits pas ne pourraient-ils se faire que dans une seule direction ?