Publicité
Publicité
Publicité

Drôle de grève

La plus-value de 300 millions EUR ira dans la poche de l’Etat pas dans celle des facteurs, qui réclament leur part du gâteau.