Jennifer Nille

Les régulateurs belges ont reconnu pour la première fois une plateforme nationale de transactions en cryptomonnaies. Est-ce à dire que ces cryptomonnaies sont en passe de devenir de véritables devises alternatives?

La première plateforme belge de transactions en monnaies virtuelles régulée a été lancée ce mercredi. Elle arrive alors que les monnaies virtuelles, et en particulier le bitcoin, soufflent les bougies de plusieurs années d’existence, riches en piratage, en fraudes, en faillite de plateformes, en interdictions, avec comme point d’orgue un éclatement de bulle depuis les sommets atteints par le bitcoin et les autres cryptodevises en décembre de l’année passée.

Mais force est de constater que ces cryptomonnaies sont toujours là après de nombreuses années, ce qui laisse à penser qu’elles ont atteint peut-être leur phase de maturité. Du moins pour lebitcoin. La cryptomonnaie gagne du terrain comme moyen de paiement partout dans le monde.

L’histoire dira si le bitcoin parviendra à se généraliser et à être accepté partout. Il est bien difficile de prévoir son évolution. Rien que son cours fait s’arracher les cheveux des investisseurs. Car pour ceux qui ont misé sur le bitcoin et les autres cryptomonnaies en décembre de l’année passée, la pilule passe mal avec un cours presque divisé par trois. Les investisseurs de la première heure sont, par contre, assis sur une belle fortune.

Les monnaies virtuelles divisent encore les experts. Des économistes comme Nouriel Roubini estiment que celles-ci valent zéro, tandis que d’autres pensent que le bitcoin devient vraiment une monnaie alternative. Le problème du bitcoin vient peut-être de là. Trop médiatisées à cause des millionnaires du bitcoin, les cryptodevises ont attiré pirates, escrocs et investisseurs spéculatifs qui ont oublié pourquoi le bitcoin a vu le jour, après la crise financière, comme monnaie anti-système.

Mais les cryptomonnaies commencent malgré tout à être plus régulées. Ce n’est pas le cas en Belgique, mais désormais, il est possible de faire des transactions sur ces monnaies virtuelles à partir d’une plateforme belge, respectant les règles. Comme si la Belgique se positionne en faveur des cryptomonnaies.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content