Du black au white

©RV DOC

Coup dur pour le secteur horeca bruxellois

Pas question de jouer ici les oiseaux de mauvais augure, ce n’est pas le genre de la maison. Il n’empêche… à l’heure de se pencher sur le secteur horeca bruxellois, il n’y a pas de quoi pavoiser. On ne compte plus les mauvaises nouvelles pour des enseignes qui, naguère, faisaient la fierté de la capitale et drainaient des cohortes de touristes et autres gourmets.

La mise en place de la caisse blanche crée de facto une concurrence déloyale.

La Maison du Cygne? Faillite. Les Brasseries Georges? Idem. Les Armes de Bruxelles? Pas mieux… La Taverne du Passage? En réorganisation judiciaire. Vincent? Idem. ‘T Kelderke? Pareil. L’hécatombe, même si des établissements comme La Maison du Cygne et les Brasseries Georges ont, entre-temps, trouvé repreneur.

Les causes de ce naufrage? Elles sont multiples. Pour certains, il s’agit de mauvaise gestion. Concernant ceux-là, la justice n’a pas encore dit son dernier mot. Les autres invoquent les conséquences négatives des attentats de mars 2016. C’est vrai. On parle d’une baisse du chiffre d’affaires de 30%. Les mêmes évoquent la baisse de fréquentation provoquée par le piétonnier (qui a vraiment bon dos, à défaut d’être stylé). Dans la foulée, ils s’en prennent également à la fermeture des tunnels (dont on commence à voir le bout). Mais la vraie raison n’est pas là.

Une étude récente de la Belgian Restaurants Association démontre que seul 1 restaurant sur 2 est équipé de la caisse blanche, ces caisses enregistreuses avec module fiscal forçant ceux qui les utilisent à déclarer tous les mouvements d’argent. Mais voilà… Les restaurateurs qui n’utilisent pas ces caisses créent de facto une concurrence déloyale vis-à-vis des "légalistes" qui n’arrivent plus à suivre. Voilà sans doute un début d’explication.

Les autorités ont manqué de courage ou de lucidité. Il aurait fallu nettoyer tout le secteur de l’horeca un bon coup en faisant comme aux Pays-Bas: tabula rasa et le pousse-café est pour la maison, Mesdames et Messieurs. En gros, tout le monde régularise sa situation et on considère que le passé est le passé, punt aan de lijn.

Entre black et white, difficile de trouver le juste équilibre.

Vous prendrez un dessert?

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content