Fortis, l’histoire sans fin

Si la plupart des protagonistes de la déconfiture et du sauvetage de ce qui fut la première institution financière du pays ont décidé que la vie devait continuer, il en est d’autres qui ne désarment pas.

Ce sont, et c’est logique, les victimes de cette invraisemblable affaire qui a secoué les mondes économique, judiciaire et politique depuis l’automne  2008. Les victimes, mais aussi leurs avocats et autres défenseurs des petits actionnaires spoliés. Lesquels ne sont pas près de lâcher l’os.

Si au moins ils s’étaient mis d’accord sur un angle d’attaque ! Mais non, au contraire.  Les parties d’une même affaire n’hésitent pas non plus à changer d’avis. A l’image des clients de Mischaël Modrikamen, qui ont récemment opté pour une demande de dommages et intérêts plutôt que de s’obstiner à attaquer de front la reprise de Fortis par BNP Paribas.

Ce qui n’empêche pas le bouillant avocat de s’acharner depuis des mois à prouver que l’AG du 28 avril 2009 (celle qui a approuvé la reprise de Fortis Banque par BNP Paribas) n’était pas valablement constituée.

Parallèlement, l’affaire a été portée par deux fois devant une juridiction pénale, par la cour d’appel dans le cadre du Fortisgate , et par des actionnaires qui mettent en cause la politique de communication du groupe depuis l’annonce du rachat d’ABN Amro jusqu’à la chute finale.

Face à cette offensive, l’Etat belge et BNP Paribas ne sont évidemment pas restés les bras ballants. Ils sont allés en Cassation contre l’arrêt de la cour d’appel qui, en décembre 2008, avait obligé Fortis à consulter ses actionnaires avant de vendre la banque au groupe français. Arrêt qui, selon le procureur général près la cour de Cassation, a une chance raisonnable d’être cassé.

Auquel cas, évidemment, les quatre assemblées extraordinaires (deux en Belgique, deux aux Pays-Bas) de 2009 auraient été très coûteuses mais totalement inutiles. Alors qu’elles ont déjà produit tous leurs effets… Vous avez dit l’histoire sans fin ?

par  Martine Maelschalck
Rédactrice en chef

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés