L'échec de toute une société

46% des chômeurs wallons sont sous-qualifiés.

La situation du chômage en Wallonie est interpellante. Derrière les bons chiffres publiés par le Forem jeudi – un chômage au plus bas depuis 2002 – se cache une triste réalité: 46% des chômeurs wallons n’ont pas fini leurs études secondaires. À l’échelle de la Wallonie, cela représente près de 120.000 personnes.

On a beau chercher, tenter de justifier les chiffres du chômage par des événements conjoncturels comme les crises économiques de 2008 ou de 2011 qui ont frappé l’ensemble de l’Europe ou des situations démographiques, rien ne justifie qu’autant de personnes restent sur le carreau du système éducatif. Ces 120.000 personnes sous-qualifiées ne sont pas les victimes d’un système économique ou d’une crise conjoncturelle. Elles sont les victimes de la société wallonne. Ce problème d’éducation doit donc s’analyser au-delà de la question du chômage.

Si la Wallonie veut en finir avec son redressement, elle doit avant tout améliorer son système éducatif.

Nous sommes face à un échec collectif: des politiques, des enseignants et des parents.

Le monde politique a trop traîné pour se rendre compte qu’il devait réformer le système éducatif pourtant tant décrié depuis des années dans le sud du pays. Espérons maintenant que les jeux politiques et les clivages entre enseignement confessionnel et laïc ne viennent pas pourrir le futur pacte pour un enseignement d’excellence.

L’échec est aussi celui d’un système éducatif qui ne parvient plus à éviter le décrochage scolaire. Il est temps de réintéresser les enfants à l’apprentissage et à l’importance du savoir.

Enfin, l’échec est aussi celui de parents qui n’arrivent plus à trouver le juste milieu entre une vie professionnelle de plus en plus prenante et l’éducation de leurs enfants.

Si la Wallonie veut en finir avec son redressement économique, elle doit avant tout améliorer son système éducatif.

À quoi bon dépenser des milliards pour créer les champions industriels de demain si la main-d’œuvre qualifiée n’existe pas.

Lire également

Echo Connect