Publicité
Publicité

L'indolore train de vie de l'État

Il n’est plus un budget ou contrôle budgétaire sans l’annonce de la compression des dépenses primaires de l’État, des dotations aux cabinets ministériels, des crédits "facultatifs", c’est-à-dire les dépenses non-obligatoires et qui ne concernent pas le personnel.