La bulle des taux négatifs

Des questions sur les marchés obligataires

Bienvenue dans le monde étrange de la finance. Pour la première fois de son histoire, l’Allemagne a vendu des obligations d’une durée de 30 ans à coupon zéro affichant un taux de rendement négatif. Les investisseurs vont payer un prix supérieur à 103% pour un actif qui ne verse aucun intérêt annuel et qui au final sera remboursé à 100%. Ce qui se traduit par une perte à l’échéance pour l’acheteur.

Le gonflement des cours obligataires pourrait se poursuivre, au point de s’apparenter à une dangereuse bulle spéculative.

Qui peut donc bien acheter un produit d’investissement sur trois décennies qui non seulement ne rapporte aucun intérêt mais qui au final coûte de l’argent à son détenteur? C’est le monde à l’envers. Les marchés semblent être tombés sur la tête. Enfin, pas totalement… Des investisseurs sont persuadés qu’ils pourront bénéficier d’une nouvelle hausse des cours des obligations et encaisser ainsi une plus-value rapide. Après tout, sur les douze derniers mois, les obligations allemandes à 30 ans ont affiché un très alléchant return de 30% grâce à la hausse des cours et à la chute des taux de rendement dans des contrées inexplorées jusqu’ici. Mercredi, l’offre d’obligations de l’Allemagne n’a pas rencontré le succès escompté auprès des investisseurs. Mais si la locomotive de la zone euro tombe en récession et si la Banque centrale européenne abaisse une nouvelle fois ses taux directeurs et reprend ses achats d’actifs, le gonflement des cours obligataires pourrait se poursuivre, au point de s’apparenter à une dangereuse bulle spéculative.

Même aux Etats-Unis, certains analystes pensent que les taux de rendement des obligations du Trésor, qui évoluent en sens inverse des cours, pourraient basculer en territoire négatif, surtout si Donald Trump parvient à convaincre la Réserve fédérale d’abaisser ses taux de manière drastique. À ce propos, à partir de ce jeudi soir se tient le symposium de Jackson Hole qui réunit différents banquiers centraux. Le thème de cette année: les défis de la politique monétaire. On pourrait aisément y ajouter un sous-thème: les dangers d’une bulle des taux négatifs.

Lire également

Echo Connect