La dette belge est fébrile

Luc Charlier

Fait nouveau sur le marché des obligations d’État, la Belgique semble peu à peu intégrer l’échelle européenne du risque crédit, à mesure que diminue la liquidité sur les marchés obligataires et interbancaires.

Certes, on est très loin du cas problématique de la Grèce qui doit, pour lever des obligations à dix ans, consentir des rendements 9,5 % plus élevés que l’Allemagne. Inutile de préciser qu’avec un loyer de l’argent pareil, la Grèce n’a plus accès au marché des capitaux. Les fondamentaux économiques de la Belgique sont évidemment à des années lumières de ceux de la Grèce. Tabler sur un défaut de paiement de la dette belge est tout bonnement farfelu. Ce qui n’empêche que l’on perçoit une certaine nervosité parmi les traders sur obligations linéaires belges (OLO).

S’il veut emprunter en émettant de nouvelles OLO à dix ans, l’État belge doit désormais débourser 3,48 %, soit 0,75 % de plus que les emprunts d’État allemand de même maturité. Une prime de risque inégalée depuis mai 2009! En l’espace d’une semaine, cette dernière s’est brusquement tendue de près de 0,30 %. Signe de la nervosité des opérateurs, c’est déjà la deuxième fois en moins de deux mois que la dette belge connaît pareille mésaventure. La première fois, le mouvement de défiance avait été engendré par la crise politique. Cette fois, c’est sans doute la crainte de voir les banques belges empêtrées dans les obligations grecques être à nouveau à court de liquidité, mais aussi le fait que les investisseurs se réfugient massivement sur la dette allemande.

Lors de la crise du crédit induite par la débâcle de Lehman Brothers, la prime de risque de la dette belge avait grimpé jusqu’à 1,38 %. L’actuel surplus de rendement des papiers belges est donc quasi deux fois moins élevé. Voilà qui est rassurant. Mais on est très loin des 0,02 % que l’on a connu en 2007. Un écart qui montre combien la Belgique doit impérativement juguler son déficit et maîtriser sa dette.

 

par Luc Charlier

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés