La gifle donnée par Zalando

La Wallonie loupe le dossier du géant de l’e-commerce

En privilégiant les Pays-Bas plutôt que la Wallonie pour y implanter son nouveau centre logistique, Zalando vient rappeler à la Belgique de façon très cruelle le chemin qu’il lui restait à parcourir en termes de compétitivité et d’attractivité pour attirer les investisseurs étrangers.

Cet échec est une gifle pour le monde politique car il vient inopinément brouiller les cartes et semer le doute sur l’efficacité des dernières réformes. En mettant en avant des arguments comme le coût trop élevé de la main-d’œuvre ou la rigidité sur le travail de nuit, le géant allemand de l’e-commerce balaye du revers de la main les derniers efforts accomplis par la Belgique au niveau de sa législation sur le travail. On pense en particulier au tax shift ou au travail de nuit.

On peut s’étonner que le Premier ministre ait été informé seulement à la dernière minute de l’existence du dossier Zalando.

Certains responsables politiques diront que les critiques de Zalando sont infondées, voire incorrectes. Il suffit pourtant de voir avec quel empressement les représentants du monde patronal ont réagi dans la foulée de l’information dans L’Echo mardi matin pour rappeler aux décideurs politiques que l’attractivité de la Belgique par rapport aux Pays-Bas restait plombée par un handicap salarial. Même le ministre fédéral Alexander De Croo (Open Vld) a reconnu que les réglementations entourant le travail de nuit dans notre pays doivent s’adapter à la réalité du marché.

Le plus urgent est maintenant de tenter de faire revenir Zalando sur sa décision. À ce titre, on peut s’étonner que le Premier ministre ait été informé seulement à la dernière minute de l’existence du dossier. D’après nos informations, l’information est arrivée au 16 rue de la Loi le week-end dernier quand tout était déjà plié! Un tel enjeu – avec 1.500 emplois à la clé – aurait pourtant nécessité une mobilisation générale à tous les échelons du pays dès le début!

Il faudra ensuite en tirer les leçons et "redorer" l’image de la Wallonie souvent entachée par ce sentiment de grève permanente relayé jusqu’au siège de Zalando en Allemagne.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content