La méthode Juncker-Coué

Rédacteur en chef

L’Union de l’énergie.

"J’ai des arguments. La méthode Coué, c’est quand on n’en a pas", déclarait, ce mercredi, dans ces colonnes, Herman Van Rompuy, l’ancien président du Conseil européen, s’exprimant sur le futur de l’Europe. Ce même mercredi, hasard malheureux, Jean-Claude Juncker, le président de la Commission européenne, appliquait la méthode Coué. Faute d’arguments.

En ce mercredi donc, la noblesse de la cause défendue par le Luxembourgeois n’avait d’égale que l’inanité de son discours. Ladite cause noble? L’énergie européenne. Ou plutôt "L’Union de l’énergie". Vaste et vague projet qui doit mener, selon son promoteur, à "un approvisionnement en énergie sûr, durable, compétitif et à des prix abordables pour tous les Européens". Procédons méthodologiquement: "sûr et durable". Comment? Notamment en diversifiant les sources d’approvisionnement primaire. Traduction: faire en sorte que les États principalement de l’est du continent veillent à ne pas dépendre exclusivement du gaz russe. Jusque-là, pas grand-chose à redire sinon qu’il s’agit du b.a.-ba du genre.

Accélérer une politique qui ne fonctionne pas, n’a jamais mené que plus rapidement dans un mur.

Poursuivons: "compétitif et à des prix abordables pour tous les Européens". Comment? La Commission européenne plaide surtout pour une "libre circulation de l’énergie". Soit une meilleure interconnexion des réseaux électriques européens. À coups de centaines de milliards d’euros… C’est-à-dire la politique que mène l’Europe depuis deux décennies. Sinon que Jean-Claude Juncker entend l’accélérer. Le hic? Accélérer une politique qui ne fonctionne pas (les prix n’ont pas baissé) n’a jamais mené que plus rapidement dans un mur.

Le coût astronomique de l’investissement dans les réseaux ne compensera pas les "gains" escomptés (mais y en aura-t-il vraiment?). Si le prix et donc la compétitivité sont les objectifs de Jean-Claude Juncker, le président de la Commission européenne doit agir sur ce qui forme le prix de l’énergie: la production, y compris dans ses aspects d’innovation technologique, et la structure du marché qui la sous-tend. Comme aurait dit Herman Van Rompuy, des arguments…

[Suivez Joan Condijts sur Twitter en cliquant ici]

Lire également

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés