La pression citoyenne

Nouveau levier démocratique pour les Wallons

Les Wallons vont bientôt disposer d’une nouvelle arme démocratique: la consultation populaire. Les partis de la majorité se sont en effet accordés pour tenter de mettre en place rapidement un mécanisme de consultation populaire. C’est une première en Belgique au niveau des entités fédérées.

Ce fait démocratique majeur doit permettre aux citoyens de renouer avec l’action politique. Honnêtement, c’est une bonne chose! Dans une Wallonie qui se construit tous les jours, et qui vient d’hériter de nouvelles compétences qui la responsabilise face à l’autorité fédérale, permettre aux citoyens de donner leurs avis sur des matières d’intérêt Régional est une démarche oxygénante qui ne peut que redynamiser l’exercice démocratique.

La consultation populaire pourrait avoir un effet plus percutant qu’une manifestation.

Pour autant qu’elle soit bien balisée, la consultation populaire doit être vue comme une arme d’expression et de contestation, au même titre que les manifestations sont là pour protester contre des choix politiques.

L’effet est cependant plus percutant qu’une manifestation. S’il ne fait aucun doute que les résultats d’une consultation populaire auront un impact contraignant sur un gouvernement — on imagine difficilement un exécutif ignorer l’expression citoyenne —, le simple fait de permettre à la population de poser une question aura déjà un effet dissuasif sur le travail de l’exécutif. On ne voit pas comment un ministre pourrait tenter un passage en force sur un dossier impopulaire comme l’éolien face au risque de se retrouver visé par une consultation! Politiquement, sa position serait intenable.

Mais attention! Avant d’arriver à l’organisation de la première consultation des Wallons, il faudra dépasser l’écueil politique. Le projet doit être collégial. Il doit être partagé par les autres partis démocratiques et donc par ceux de l’opposition. C’est mal parti! La classe politique n’arrive plus à s’entendre. Le consensus vole en éclat dans un classique jeu de majorité contre opposition. Cette unanimité est pourtant indispensable si l’on veut que ce projet soit véritablement le projet citoyen voulu par le monde politique.

[Suivez François-Xavier Lefèvre sur Twitter en cliquant ici]

Lire également

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés