La progression des marchés laisse à penser que les investisseurs gardent le moral

Journaliste

Un mois de février bon pour les marchés

Après un fort rebond en janvier, les marchés d’actions ont continué sur leur lancée en ce mois qui s’achève. Les tensions commerciales entre les Etats-Unis et la Chine ont continué à provoquer des inquiétudes chez les investisseurs. Mais le sentiment négatif qui prévalait au dernier trimestre de l’an dernier semble s’être dissipé.

En surface, la progression des marchés laisse à penser que les investisseurs gardent le moral. Mais les sondages auprès des gestionnaires de fonds montrent que ceux-ci restent très prudents depuis le début de l’année.

Du côté des entreprises, par contre, le moral est mieux orienté. La saison des résultats qui bat son plein montre une certaine confiance des chefs d’entreprise. Les nombreux relèvements de dividendes annoncés ces dernières semaines par les sociétés témoignent de leur optimisme.

Un coup d’œil aux progressions des titres dans les indices montre que les titres massacrés l’année dernière ont retrouvé des couleurs vertes depuis le début de l’année, à quelques exceptions près. Toutefois, les indices boursiers ralentissent leur progression au mois de février. Le Bel 20 n’a par exemple avancé que de 3% après avoir pris près de 8% en janvier. Car malgré des résultats d’entreprises d’assez bonne facture dans l’ensemble, les investisseurs craignent encore une récession économique. Les multiples signes de ralentissement économique ces dernières semaines et les tensions commerciales toujours présentes incitent ceux-ci à rester prudents.

Néanmoins, les investisseurs professionnels ont envoyé un signal positif pour les marchés. Le dernier sondage de Bank of America auprès des gestionnaires de fonds indiquait que ceux-ci favorisent désormais les marchés émergents, très sensibles à l’évolution de la croissance mondiale. Et depuis le début de l’année, la Bourse de Shanghaï rebondit fortement, avec un gain de 14% rien que sur le mois de février. Cette prise de risque des investisseurs montre que finalement, ils ne sont pas aussi pessimistes qu’ils le pensent.

Lire également

Messages sponsorisés