La réponse de Xi à Trump

Catherine Mommaerts

Pékin pose en acteur commercial responsable

La Chine, c’est plus de 4.000 ans de civilisation. On lui doit le papier, la boussole, le système décimal. Le confucianisme et le maoïsme, aussi. Et son ascension économique fulgurante des dernières années ne fait que renforcer l’idée que la Chine, ça reste du solide, même si ses pratiques heurtent souvent nos valeurs démocratiques occidentales. Vouloir jouer au plus fin avec le régime chinois, comme le président Trump semble vouloir le faire dans le dossier commercial, c’est donc plutôt présomptueux.

Xi s’est posé en adulte responsable face à un Donald Trump caractériel et emporté.

Fort de ses nouveaux pouvoirs – il peut désormais rester président à vie si ça lui chante-, Xi Jinping vient encore de démontrer toute l’habileté dont il est capable avec le discours qu’il a fait mardi devant le Forum de Boao pour l’Asie, le Davos chinois. Il y a multiplié les promesses d’ouverture économique aussi vagues que réchauffées. Pourtant, les bourses ont applaudi et le monde a soufflé. Baisse de droits de douanes, ouverture des marchés financiers, protection de la propriété intellectuelle des entreprises étrangères, il n’y avait rien de neuf. Rien que Washington n’ait déjà qualifié d’insuffisant, de trop vague. Mais en agrémentant ses promesses d’un appel à préférer le dialogue à la confrontation, Xi s’est posé en adulte responsable face à un Donald Trump caractériel et emporté.

La balle est désormais dans le camp de Washington où certains s’inquiètent ouvertement de l’impact qu’aurait une guerre commerciale sur l’économie américaine. Et sur les élections de mi-mandat. En attendant, Xi ne compte rien changer à ses plans visant à détrôner les Etats-Unis de leur statut de superpuissance économique, technologique et militaire. Les milliards de yuans vont continuer à doper l’innovation dans des secteurs aussi stratégiques que l’énergie verte, l’informatique quantique ou l’aérospatial. Les jalons de la nouvelle route de la soie vont continuer à être posés, rapprochant progressivement le monde d’une Chine plus ouverte et plus puissante. Xi a tout le temps, contrairement à Trump qui avait promis de rendre toute sa grandeur à l’Amérique en deux temps trois mouvements…

Lire également

Contenu sponsorisé

Partner content