Le boulet immobilier

La Ville de Bruxelles accumule les retards.

La Ville de Bruxelles joue avec des allumettes. Comme elle n’arrive pas à répondre aux demandes de renseignements urbanistiques – son retard est de six à sept fois le délai légal -, elle bloque des dizaines de transactions immobilières à un moment où les taux d’intérêt sont au plus bas et où les ménages tablent sur cet avantage et une relative stagnation des prix pour s’établir dans la capitale. C’est puéril.

C’est dangereux aussi quand on sait que 40% des recettes propres de la Région de Bruxelles-Capitale proviennent du marché immobilier et que le dixième de ces recettes provient de la seule commune de Bruxelles-Ville. Par les temps qui courent, peut-on se permettre d’entraver ainsi le fonctionnement d’un marché, a fortiori un marché du logement qui fonctionne bien et dont on sait qu’il est prioritaire pour nos concitoyens?

La Ville de Bruxelles bloque des dizaines de transactions immobilières à un moment où les taux d’intérêt sont au plus bas.

C’est une mesure régionale, l’obligation de disposer de l’historique urbanistique complet d’un immeuble et d’en disposer AVANT sa mise en vente, qui est à l’origine de ce désastre administratif. Le gouvernement régional aurait peut-être dû y réfléchir à deux fois: avant de renforcer les exigences réglementaires, disposons-nous des moyens pour appliquer la loi? D’autant que ce sont les communes qui sont en première ligne. Désormais, mais ça revient à refiler la patate chaude.

Les manquements de Bruxelles-Ville sont impardonnables quand on voit comment certaines autres communes de la capitale sont parvenues à relever le défi auxquelles elles sont toutes soumises. Et le manque de respect à l’égard du citoyen est flagrant. Les réponses (écrites!) de l’administration communale de Bruxelles à ceux qui osent se plaindre de ses retards sont condescendantes: comme il faut trois mois pour vendre et que vous pouvez aller jusqu’à quatre mois entre le compromis et l’acte, faites votre demande dès le début. Trois mois plus quatre mois, ça fait sept mois, c’est notre retard. Problème résolu. Votre serviteur n’en est toujours pas revenu.

Lire également

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés