edito

Le climat est une mine d'or pour l'innovation

Rédacteur en chef

Pour concrétiser les grandes ambitions climatiques à long terme, les autorités auraient tout intérêt à accompagner les entreprises dans leur innovation foisonnante. De quoi faire le lien entre le momentum politique et le momentum industriel.

Oui, le Covid est toujours là. Nous sommes encore loin d’avoir mis derrière nous cette calamité qui, de vagues en variants, n’en finit pas de durer et de muter. Plus le temps passe et plus le fléau sanitaire se transforme en crise de société. L’incendie pandémique n'est pas maîtrisé alors que par endroits le feu de la révolte couve.

Un casse-tête pour les autorités, dont on comprend bien qu’elles en fassent leur priorité numéro un. En revanche, l’urgence sanitaire ne peut pas masquer d’autres enjeux majeurs. Parmi ceux-ci, il y a cet autre brasier aux effets moins directement tangibles et pourtant ravageurs: le changement climatique.

Cette semaine a témoigné d’une volonté d’agir internationale. Les autorités européennes se sont accordées sur une réduction des gaz à effet de serre de 55% au moins d’ici 2030. Peu après, le président américain Joe Biden a mis un terme au laisser-aller de son prédécesseur et engagé son pays sur la voie d’une nette réduction, en doublant ses objectifs. Le Canada, le Japon et le Royaume-Uni ont suivi et décidé, eux aussi, d'aller plus loin.

Il faudra passer des paroles aux actes, concrétiser ces ambitions de papier, embarquer dans la dynamique d’autres grandes nations, celles qui polluent aujourd’hui mais aussi celles qui pollueront demain. En attendant, les engagements se multiplient et convergent.

Pour beaucoup d’entreprises, l’enjeu climatique n’est plus seulement un sujet de réflexion, mais un domaine d’action et une source de croissance future.

Ce momentum politique rejoint un momentum industriel. La lutte contre les changements climatiques est la source d’une kyrielle d’innovations, qui voient souvent des entreprises associer leurs connaissances pour développer tel ou tel embryon de technologie. Les partenariats se multiplient, les investissements aussi, comme en témoignent régulièrement notre rubrique Innover ou notre série en cours consacrée aux opportunités industrielles de la transition énergétique. Même parmi les groupes pétroliers, symboles de l’économie carbonée, certains lancent d'impressionnants projets pour développer le renouvelable.

Pour un nombre toujours plus grand d’entreprises, l’enjeu climatique n’est plus seulement un sujet de réflexion, mais un domaine d’action et une source de croissance future. Pour aller plus loin, pour investir à grande échelle et tirer le plein potentiel de la transition, les autorités auraient tout intérêt à accompagner les entreprises.

On fixe de grands objectifs généraux à long terme, OK, mais comment fait-on concrètement pour y arriver? Que ce soit en matière d’options technologiques, d’infrastructures (notamment d’interconnexion des réseaux nationaux) ou encore de cadre réglementaire, il y a des choix à faire. C’est alors que l’Europe prendra vraiment de l’avance.

Lire également

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés