Le prix de la paix en Israël

Washington soutient Israël sur la colonisation

La Maison-Blanche est allée un cran plus loin dans son soutien à Israël en validant sa politique d’occupation de territoires en Cisjordanie. Cette décision a provoqué un tollé international. On peut le comprendre. Dans un conflit quasi institutionnalisé autour de dogmes établis depuis des décennies, où chacun vit accroché à ses certitudes, tout changement provoque des réactions passionnelles. Pourtant, la déclaration de l’administration Trump n’est pas une surprise. Voici plus d’un an que les Etats-Unis préparent cette volte-face, à commencer par reconnaître Jérusalem comme capitale d’Israël. Une situation établie de longue date, en réalité.

Sur le terrain, cette prise de position américaine sur les colonies ne changera pas grand-chose. En quelques décennies, une situation de fait s’est installée en Cisjordanie. Elle est devenue inextricable. Palestiniens et Israéliens se font face, reclus dans leurs villes et villages, tenus de coexister dans l’insécurité et une tension permanente. Des incidents éclatent régulièrement, semant la mort de part et d’autre.

Toute solution viendra du juste milieu et de la bonne volonté, deux valeurs oubliées à ce jour dans le conflit israélo-palestinien.

Il est temps, plus que temps, que la paix reprenne ses droits dans ce bout de terre. Cette paix ne viendra pas de prises de position extrémistes, brandies de l’étranger par les lobbies d’un camp comme de l’autre. Car ceux qui se contentent de hurler au loup, drapés de leurs vérités, ne font qu’attiser la haine dans une terre où ils ne vivent pas. Ce faisant, ils se disqualifient de toute intervention utile, positive et pacifiante.

Il est temps, plus que temps, de cesser de prendre ce conflit comme le prétexte à déverser ses rancœurs. Et que des hommes et des femmes de bonne volonté reprennent les commandes du processus de paix, tel le regretté Yitzhak Rabin, assassiné pour avoir porté les accords d’Oslo.

Toute solution viendra du juste milieu et de la bonne volonté, deux valeurs oubliées à ce jour dans le conflit israélo-palestinien.

Nulle issue ne sera parfaite, il y aura de la douleur de part et d’autre. Ce sera le prix de la paix.

Lire également

Echo Connect