Publicité
Publicité

Le surréalisme politique a vécu

L’heure n’est plus aux cadeaux et aux embrassades en mode bisounours. L’heure est aux bilans, et au comptage des points engrangés. Pas au surréalisme.