Le télétravail fait sauter les bouchons

Aujourd’hui, de nombreuses entreprises de services, au premier rang desquels les banques ou les compagnies d’assurances, sont à même de proposer à leur personnel de travailler à domicile. Le phénomène, d’ailleurs, touche déjà plus de 10% des travailleurs, de manière régulière ou occasionnelle.

(l'écho) - La grève générale décrétée la semaine dernière par la SNCB n’a pas donné lieu au chaos automobile annoncé. Précisément, sans doute, parce qu’il était annoncé et que, sachant cela, chacun a pu prendre ses dispositions.

L’une des solutions consistait évidemment à rester chez soi… mais pas forcément pour se tourner les pouces. Car cette grève a été le révélateur d’un phénomène qui, lentement mais sûrement, est occupé à gagner en puissance : le télétravail, le travail à domicile, ou quelque soit le nom qu’on lui donne puisque sur le plan législatif, la définition de la chose est assez tâtillonne.

Aujourd’hui, de nombreuses entreprises de services, au premier rang desquels les banques ou les compagnies d’assurances, sont à même de proposer à leur personnel de travailler à domicile. Le phénomène, d’ailleurs, touche déjà plus de 10% des travailleurs, de manière régulière ou occasionnelle.

Si l’on y réfléchit, la solution a tout du deal gagnant-gagnant. L’employeur, dès lors qu’il est rassuré sur l’emploi du temps de son personnel à domicile, fait des économies sur l’espace utilisé dans ses bureaux ; le travailleur peut s’acquitter de sa tâche aux heures et dans le lieu qui lui conviennent.

Et par la même occasion, chacun a le sentiment de contribuer à la sauvegarde de la planète : un récent sondage plaçait en 5ème position le télétravail comme solution pour lutter contre le réchauffement climatique.

Enfin, le dévelopement du télétravail aurait un effet favorable sur les embouteillages du matin et du soir. Ce qui permettrait aux gens qui doivent quand même se déplacer de le faire dans de meilleures conditions. Car, malgré tout, il y a un tas de choses que l’on ne peut pas faire en restant à la maison devant son ordinateur.

Cela va de la fabrication de poutrelles d’acier à la prospection de clientèle, en passant par le service aux personnes. Sans oublier une composante essentielle de la vie au boulot qui arrête sans doute bon nombre de candidats au travail à domicile : l’irremplaçable contact humain, et les potins échangés entre collègues devant la machine à café.

Martine Maelschalck

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés