Le tout au camion ou à l'avion a probablement vécu!

Pendant trop longtemps, la logistique était une histoire de camions ou d'avions. La Wallonie veut faire aujourd'hui renaître le projet européen de fret par TGV. Bravo!

En quelques années, la Wallonie est devenue une terre promise pour les grands logisticiens. On y vient de loin pour y établir ses quartiers européens et profiter des infrastructures routières, d’un aéroport ouvert 24h/24, 7 jours/7 et d’une localisation au centre de l’Europe. L’emblématique groupe chinois Alibaba et sa promesse de construire un entrepôt de distribution à proximité des pistes de l’aéroport de Liège a retenu toute l’attention. Alibaba n’est pourtant qu’un exemple parmi d’autres. Sur deux ans, la Wallonie est parvenue à attirer 46 projets étrangers pour une promesse d’investissement de 263 millions et la création de 1.675 emplois. C’est important car il s’agit bien souvent d’une main-d’oeuvre moins qualifiée.

De fil en aiguille, l’afflux des logisticiens aériens ou routiers et l’éclosion de centres de distribution a permis aux outils publics wallons de monter en puissance. L’aéroport de Liège est le plus bel exemple. Aidé par le boom de l’e-commerce, poussé par la crise du Covid-19 et les opérations de transport sanitaire, Liege Airport va franchir le million de tonnes de fret en transit cette année.

La Wallonie doit troquer ses programmes d’isolation sonore des bâtiments par une véritable alternative au tout au camion ou tout à l’avion.

Les pouvoirs publics s’en félicitent. Les riverains probablement moins car tout ce développement s’est accompagné d’un afflux d’avions et de camions. La Wallonie est jusqu’ici parvenue à contenir la colère de ceux qui subissent ces nuisances mais sans pour autant leur proposer une alternative durable. Il est temps de changer de logiciel. La Wallonie doit troquer ses programmes d’isolation sonore des bâtiments par une véritable alternative au tout au camion ou tout à l’avion.

À force de miser sur la logistique pour sa relance économique, la Région a été dépassée par le volet durabilité. Elle peut aujourd’hui inverser la tendance grâce au Green Deal européen et les milliards qui vont être mobilisés dans le cadre de la relance post-Covid. Un projet en particulier retient l’attention: c’est Euro Carex. Il consiste à connecter des aéroports européens, dont celui de Liège, par TGV et booster le fret par train. Il y a vingt ans, ce projet était visionnaire. Il est maintenant une évidence même si l’Europe n'est jusqu'ici pas parvenue à s’entendre. Dans le cadre du plan de la relance, la Wallonie, la Flandre et le Fédéral ont aujourd’hui la possibilité de porter ce projet à bras le corps devant l’Europe. Attention à ne pas gaspiller cette occasion unique.

Lire également

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés