Macron devra traduire ses beaux discours en actes

Newsmanager

Les propositions du Président français pour l’Europe

Le président français Emmanuel Macron s’est adressé aux citoyens européens en publiant une tribune inédite, diffusée dans les 28 pays membres, et dans laquelle il décline ses propositions pour l’Union européenne. Ce n’est pas la première fois que Macron lance un plaidoyer pro-européen. On peut toutefois saluer une certaine audace dans la démarche: un chef d’Etat "mouille la chemise" sur un thème pas forcément très porteur à l’heure de la montée des nationalismes et des populismes.

Macron entend incarner le salut de l’Europe face au chaos.

Le Président français, qui a déjà essuyé quelques rebuffades sur ses propositions de réforme de l’Europe – l’idée d’un vrai budget de la zone euro, par exemple, n’a pas plu à Berlin – a au passage intelligemment amendé ses propositions. Il plaide ainsi, judicieusement, pour une banque pour le climat afin de financer la transition écologique. L’heure est à la vague verte et Macron l’a bien compris. Ses idées pour l’Europe de la Défense, un salaire minimum européen ou une remise à plat de Schengen vont dans le bon sens.

La stratégie du Président français recèle quelques défauts. Elle n’est pas dénuée d’arrière-pensée électorale. A moins de trois mois du scrutin européen, Macron veut présenter la campagne comme un "match" entre pro-européens progressistes et opposants populistes. C’est une posture, très favorable pour lui, où il entend incarner le salut de l’Europe face au chaos. La réalité est plus complexe que cela.

La démarche n’est pas sans contradictions. Macron souligne à juste titre "l’urgence" d’une "renaissance européenne". Mais certaines réponses, comme une grande "conférence pour l’Europe" ou une révision des traités, semblent peu concrètes et lentes à mettre à œuvre.

En outre, il faudra voir, après les élections, ce qu’il restera de ses bonnes intentions présidentielles. Macron devra traduire ses beaux discours en actes, ce qu’il n’a pas toujours réussi à faire avec brio dans d’autres dossiers. Il devra convaincre partout en Europe, ce qui est loin d’être gagné.

L’Europe est plus que jamais nécessaire. Elle doit être ambitieuse. C’est un projet qu’il faut réenchanter. Il n’est pas l’apanage d’un Président français en campagne, mais l’affaire de tous.

Lire également

Messages sponsorisés