Néfaste duel au soleil

©RV DOC

Tempête dans un verre d’eau ou crise existentielle préélectorale? Après plusieurs semaines de palabres, de rumeurs et de contradictions ouvertes, les partis de l’Olivier wallon ont fini par s’accorder sur le nouveau régime de soutien au photovoltaïque.

Exit les certificats verts pour les installations futures. Voici Qualiwatt, un mécanisme de soutien adapté aux revenus des ménages. La décision est vitale pour les Wallons, car le système des certificats verts, victime de l’engouement pour le solaire et de la spéculation, avait fini par s’emballer. En février dernier, le régulateur wallon de l’énergie (Cwape) annonçait une facture abyssale de 2,5 milliards d’euros pour les 15 prochaines années.

Qualiwatt répond en partie au problème. Le nouveau système minimise le risque de bulle spéculative. Mais son adoption laisse un arrière-goût d’inaccompli. Les négociations s’éternisaient depuis plusieurs semaines. Et les rumeurs se multipliaient. De telle sorte qu’il était devenu impossible de comprendre comment le soutien au photovoltaïque allait évoluer. Une incertitude néfaste aux investissements.

Mais le refrain est connu. À un an des élections, il est coutumier de voir des politiques wallons troquer leur loyauté contre les coups bas, sortir leurs ergots et accuser, s’il le faut, le partenaire de la majorité.

Ce petit jeu se fait au détriment des Wallons et de l’économie. Car ici, il est non seulement question d’un mécanisme qui s’emballe et qu’il faut à tout prix calmer, mais aussi de toute une filière économique. Des entreprises, les installateurs de panneaux; et des ménages, à qui l’on a promis un retour sur investissement.

Une rumeur, comme celle d’une réduction du prix minimum garanti des certificats verts de 65 euros à 40 euros, a suffi à affoler le marché. Des dizaines de commandes de panneaux ont été annulées en quelques heures.

L’Olivier a tout à gagner à mettre fin à ce climat délétère. D’autant que tout n’est pas fini: il faudra encore clarifier le rendement des certificats verts après remboursement. Et assurer l’entrée en vigueur effective de Qualiwatt.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés