Notre très cher internet

Le Fédéral lance le plan "Easy Switch"

Trop cher. Au resto. Lors du décompte de Vivaqua. Ou quand nous devons acheter un nouveau cartable à nos rejetons. On a tous, toujours, l’impression de payer trop cher. En matière d’internet et de télévision, le Belge a pourtant le droit de se plaindre. À 60 euros par mois pour un accès de "base" (de la télé sans foot et de quoi surfer normalement), oui: nous payons trop cher. Deux fois plus cher que nos voisins français chez Free ou SFR. Pire. Selon les derniers calculs de Test-Achats, les tarifs affichés sur les packs triple-play de Proximus ont augmenté de 5,1% ces cinq dernières années. Chez Voo, la hausse atteint… 21%. Nommez-moi une autre entreprise de service, agissant sur un marché concurrentiel, qui peut en 2017 se permettre une telle stratégie commerciale? Pour mettre fin à la surenchère, Alexander De Croo sort aujourd’hui de son chapeau de ministre de l’Agenda numérique "Easy Switch".

Quel fournisseur de service peut, en 2017, sur un marché soumis à concurrence, augmenter sans cesse ses prix?

Publicité

Ce nouveau cadre légal doit baliser (et surtout simplifier) le passage d’un fournisseur fixe vers l’autre. Fini les jours à poireauter – sans internet – le temps qu’un technicien arrive débrancher votre box pour en brancher une nouvelle. Tout s’organisera désormais sur un demi-jour. C’est, en tout cas, la promesse d’Alexander De Croo qui, en sortant le Belge du dédale des démarches actuelles, espère le stimuler à changer et à faire jouer la concurrence. Reste qu’il faudra que l’offre suive. Rien n’est gagné.

À trop tarder à agir, l’État belge et son régulateur, l’IBPT, ont nourri un duopole où tant Proximus que le câble (Voo au sud et Telenet au nord) se positionnent avec une offre Premium. Les Mercedes et les BMW de l’internet, en somme. De belles vitesses de téléchargement. Des options à la chaîne. Sauf que le Belge veut aussi surfer en Dacia. Moins cher. Ce rôle de challenger, Orange n’est pas (encore?) parvenu à l’endosser. Malgré l’ouverture du câble. Pour y parvenir, ses dirigeants devront casser les prix (comme Telenet l’a fait sur le mobile en 2012). Mais peuvent-ils le faire dans le carcan actuel? Que changera "Easy Switch" au prix? Il y a quelques jours, Voo annonçait une nouvelle hausse tarifaire de ses abonnements. Quand? Le 1er juillet, en pleine campagne de lancement pour "Easy Switch". Rien n’est gagné.

Messages sponsorisés
Tijd Connect
Echo Connect offre aux organisations l'accès au réseau de L'Echo. Les partenaires impliqués sont responsables du contenu.
Partnercontent
Partner Content offre aux organisations l'accès au réseau de L'Echo. Les partenaires impliqués sont responsables du contenu.