Pour les négociateurs "suédois", le calme relatif est terminé

©Sofie Van Hoof

La rentrée s'annonce chargée pour les négociateurs de la future coalition au fédéral ou des membres des gouvernements régionaux, avec l'enseignement au coeur des débats.

Lundi, c’est la rentrée. Pour tout le monde, sauf pour ceux qui ont travaillé tout l’été, à l’image des négociateurs de la future coalition au fédéral ou des membres des nouveaux gouvernements régionaux. Cela signifie que toute une série de dossiers vont faire leur réapparition dans l’actualité. L’enseignement sera au centre des débats en cette période de retour à l’école. Les négociations sociales concernant la restructuration chez Delhaize vont reprendre dans une semaine. Les procédures intentées dans le dossier Fortis continueront leur parcours judiciaire. L’action en reconnaissance de paternité de Delphine Boël à l’encontre d’Albert II va passer au tribunal. Le gouvernement en affaires courantes va reprendre le collier pour une durée encore indéterminée.

Pour les négociateurs de la "suédoise", le calme relatif est terminé. L’opposition politique et syndicale, que l’on promet musclée, ne devrait pas tarder à se manifester.

Jusqu’à présent, on n’a pourtant pas vu ce que l’on allait voir. Difficile, estiment les socialistes et chrétiens francophones, de faire de la critique intelligente tant que l’on ne dispose pas d’un programme de gouvernement définitif. Difficile sans doute, aussi, de foncer tête baissée dans une opposition tous azimuts sans savoir comment l’opinion publique réagira aux mesures du futur gouvernement. Mais on ne peut pas croire que PS et cdH resteront encore longtemps repliés en silence sur leurs terres régionales.

Quant aux syndicats, s’ils nous promettent l’enfer social — et même pire, si l’on écoute les prophéties apocalyptiques du président de la CSC wallonne dans le "Soir" de jeudi —, ils attendent, eux aussi, la rentrée pour envisager une mobilisation de leurs troupes.

On espère un été indien, on peut prévoir un automne chaud.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés