Quand le marché prend la pause…

©-

La Bourse de Bruxelles vient de connaître sa plus mauvaise semaine depuis le début du rebond boursier, au printemps 2009. Il n’en fallait pas plus pour que reviennent l’inquiétude et les questions lancinantes: le marché n’est-il pas remonté trop vite, la pause va-t-elle se transformer en véritable correction, un repli vers les obligations ne constitue-t-il pas la stratégie la plus sûre pour les prochains mois? Réactions excessives d’investisseurs échaudés? Sans doute.


La plupart des grands indices boursiers sont aujourd’hui à un niveau plus élevé qu’il y a un an. Et le mois d’octobre, qui a pourtant très mauvaise réputation en Bourse, se termine en fait quasiment sans casse sur les marchés. Mais les vieux démons ont surgi du passé: la volatilité a été très spectaculaire et les financières ont à nouveau donné le ton en Bourse. En particulier à Bruxelles où le séisme ING — forcé par la Commission européenne de mettre fin à son modèle de bancassureur — a provoqué des dommages collatéraux sur KBC, Dexia et le Bel 20. Logique car, malgré la vente de Fortis Banque, le poids des valeurs financières reste très marqué dans l’indice belge (à 23 %, environ) — certains l’ont, semble-t-il, oublié un peu vite…

Sorti des affres de la récession, les marchés n’en ont cependant pas fini avec leurs interrogations métaphysiques. Ayant assez peu d’égard pour les résultats d’entreprises actuellement publiés — pourtant meilleurs, dans 75 % des cas, à ce qui était attendu —, ils semblent pour le moment avoir les yeux rivés sur une autre échéance et un nouvel enjeu: l’année 2010.

C’est à ce moment, sans doute, qu’on cessera de doper l’économie de manière un peu artificielle avec des mesures publiques de relance — comme les primes à la casse dans l’automobile. Et à ce moment aussi qu’il faudra s’attaquer en profondeur aux déficits publics creusés par la crise. Un double défi qui risque de peser sur les marchés.

 

Nicolas Ghislain

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés